Articles

Affichage des articles du 2015

FIN

Concert de soutien à l'Institut kurde

Image

Hommage à Thomas Bois

Image
Samedi 12 septembre, 16 h,  à l'Institut kurde de Paris :

HOMMAGE À THOMAS BOIS
À l'occasion du 40ème anniversaire du décès du Révérend Père Thomas Bois, Mgr. Yousif Thoma
Archevêque de Kirkouk Ephrem Yousif,
Philosophe et écrivain et Joyce Blau parleront de la vie et de l'œuvre de ce pionnier des études kurdes en France et grand ami des Kurdes.
Institut kurde de Paris, 106 rue La Fayette, 75010, Paris.

Mustang

Image
Sortie mercredi 17 juin 2015, Mustang, de Deniz Gamze Ergüven.


C'est le début de l'été. Dans un village reculé de Turquie, Lale et ses quatre sœurs rentrent de l’école en jouant avec des garçons et déclenchent un scandale aux conséquences inattendues. La maison familiale se transforme progressivement en prison, les cours de pratiques ménagères remplacent l’école et les mariages commencent à s’arranger. Les cinq sœurs, animées par un même désir de liberté, détournent les limites qui leur sont imposées.


La déscolarisation des filles et la réaction que cela suscite chez elles a, l’air de rien, un impact déterminant sur l’histoire. Mais je n’approche pas les choses de manière militante. On ne fait pas un film comme un discours politique. (…) le film exprime les choses de manière beaucoup plus sensible et puissante que je ne pourrais le faire. Je l’envisage vraiment comme un conte avec des motifs mythologiques comme celui du Minotaure, du dédale, de l’Hydre de Lerne - le corps à ci…

La situation actuelle des chrétiens d'Irak

Image
Samedi 6 juin à 16 h, conférence du père Najeeb Michael sur les chrétiens d'Irak.

à l'Institut kurde de Paris, 106 rue La Fayette, Paris 10º.


La question kurde à l'heure de Daech

Image
Paru le 15 mai 2015 aux éditions du Seuil, par Gérard Chaliand et Sophie Mousset.


Avec l’irruption inattendue des combattants de Daech (ou État islamique) dans le Nord de l’Irak, la chute de Mossoul et le long siège de Kobané, en Syrie, la question kurde est revenue sous les feux de l’actualité internationale depuis l’été 2014. Les Kurdes, sunnites à 80 %, sont alors apparus comme une des rares forces régionales déterminée à combattre le djihadisme. Mais, divisés entre mouvements concurrents (PDK, UPK, PKK, etc.) et entre l’Irak, la Syrie, la Turquie et l’Iran, leurs voix contradictoires restent difficiles à déchiffrer. Dans cet ouvrage synthétique et éclairant, les auteurs, qui ont régulièrement séjourné au Kurdistan d’Irak depuis une quinzaine d’années et connaissent l’ensemble des États de l’espace kurde, interrogent les sources de ce nationalisme très particulier, qui a vu les Kurdes lutter pour la reconnaissance de leur identité, voire de leur indépendance. Ils permettent ainsi …

La Nuit de la Littérature : Fawaz Hussain & Seyhmus Dagtekin

Image

La situation actuelle des yézidis en Irak.

Image
Samedi 30 mai de 16 h à 18 h 00, conférence de Khodida Qoulo, membre de la Commission irakienne des droits de l'homme, à l'Institut kurde de Paris, 106 rue La Fayette, Paris 10º.

Mésopotamie, carrefour des cultures : Grandes Heures des manuscrits irakiens

Image
Du 20 mai au 24 août 2015, exposition aux Archives nationales – Hôtel Soubise :

Mésopotamie, carrefour des cultures : Grandes Heures des manuscrits irakiens

Terre de civilisation antique, la Mésopotamie a livré de précieux témoignages sur les origines de l'écriture et les premiers récits de la genèse du monde. Du Moyen Âge à nos jours, les échanges intellectuels et de multiples traditions religieuses n'ont cessé d'y prospérer. Penseurs, auteurs et copistes ont alors procédé à la confection de milliers de manuscrits qui circulent et s'échangent. Partis en Orient dans la foulée de la fondation de leur Ordre, les frères dominicains ont contribué eux aussi à écrire une page de l'histoire de cette région. Missionnaires, ambassadeurs, scientifiques et curieux du monde qui les entourait, ils ont constitué une collection méconnue de manuscrits arabes et syriaques dans leur couvent de Mossoul. La commémoration de leur 8e centenaire est l'occasion d'évoquer ce dialo…

Une femme iranienne

Image
Sortie mercredi 13 mai de Aynehaye Rooberoo (Une femme iranienne), de Negar Azarbayjani, Iran, 2011.

Synopsis : Bien que Rana soit une femme traditionnelle, elle est forcée de conduire un taxi à l'insu de sa famille pour rembourser la dette qui empêche son mari de sortir de prison. Par chance, elle rencontre la riche et rebelle Adineh, désespérément en attente d’un passeport pour quitter le pays et ainsi échapper à un mariage forcé. Les deux femmes vont s’aider mutuellement, mais Rana ignore qu’Adineh cache un lourd secret…"Une Femme Iranienne raconte l'histoire de deux femmes différentes : la première, issue d'une famille très moderne, est transgenre et souhaite devenir un homme, la seconde est chauffeur de taxi. L'essence même du film est centré sur cette relation d'amitié que développent ces deux personnes aux parcours peu communs." Negar Azarbayjani.


Petit manuel du parfait réfugié politique, Mana Neyestani

Image
Paru le 13 avril 2015 aux éditions Çà et Là, en co-édition avec ARTE Éditions :

Petit manuel du parfait réfugié politique 
de Mana Neyestani, traduction de Gabriel Colsim, lettrage de Hélène Duhamel.

Format : 13x20 cm, broché 144 page et couleurs
 Prix de vente : 14 euros
 ISBN : 978-2-36990-210-2

Après Une métamorphose iranienne, dans lequel l’auteur racontait avec retenue mais aussi une pointe de cynisme et d’humour son exil d’Iran, c’est à Paris que se déroule le nouvel ouvrage de Mana Neyestani. Suite à son arrivée en France début 2011, Mana et sa femme entament rapidement des démarches pour devenir réfugié politique. Après avoir testé de première main l’infernal système répressif iranien, Mana se trouve alors confronté à un univers certes beaucoup moins violent mais tout aussi kafkaïen pour les demandeurs d’asile, celui de l’administration française. Après un an et demi de tracasseries éreintantes, il parvient finalement à obtenir le statut tant convoité, ce qui en dit long sur …

L’institut kurde de Paris, menacé de fermeture ?

La fin d'une belle histoire franco-kurde ?

Image

Moyen Orient nº 26 : "Kurdistan (s) : une nation, des États ?"

Image
Moyen-Orient n° 26, Avril-Juin 2015
Pour de nombreux analystes, le « moment kurde » est enfin arrivé. Serait-il temps d’accorder à ce peuple un État dans les frontières que lui seul décidera, sans l’intervention de forces étrangères qui, tout au long du XXe siècle, n’ont pas tenu leurs promesses ? Si le principe du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, cher aux Nations unies, vient à l’esprit, il semble ne pas s’appliquer pour le Kurdistan. Depuis des siècles, les frontières se révèlent poreuses entre les différentes parties de cette région divisée principalement entre la Turquie, la Syrie, l’Irak et l’Iran. Mais les inimitiés entre Kurdes restent fortes et anciennes.Il suffit de s’intéresser aux relations entre les partis politiques dominants pour le comprendre – en Irak, par exemple, le Parti démocratique du Kurdistan (PDK) et l’Union patriotique du Kurdistan (UPK) sont allés jusqu’à se faire la guerre dans les années 1990. L’unité n’est pas de mise pour l’avenir du peuple kurde.…

1201-2015 : Vie et mort du minaret de Sindjar

Image
Le 23 mars, des agences de presse locales et des sources émanant de Peshmergas ont fait part de la destruction du minaret médiéval  de Sindjar par des groupes de Daesh, lors d’une attaque contre les troupes kurdes dans cette ville. Selon Iraqi News, des terroristes de l’État islamique ont fait sauter ce minaret, ainsi que des bâtiments adjacents.
Selon les témoignages sur place, il ne s’agit pas de dégâts collatéraux s’étant produit lors d’un échange de feu, mais d’une action délibérée de Daesh, dont les militants ont rempli la base de ce minaret d’un grand nombre d’explosifs avant de le faire sauter, ainsi que des habitations du centre-ville, appartenant toutes à des yézidis.
La destruction du minaret a été rapidement confirmée par le commandant de la 4ème brigade de Peshmerga déployée à Sindjar, Issa Zeway, indiquant que les destrictions à l’explosif perpétrées par l’EI dans ce secteur avaient commencé dès l’aube. 
Siyamend Hemo, un membre d’une milice locale yezidie, a également confi…

Taxi Téhéran

Image
Sortie mercredi 15 avril 2015, Taxi Téhéran, de Jafar Panahi :

Installé au volant de son taxi, Jafar Panahi sillonne les rues animées de Téhéran. Au gré des passagers qui se succèdent et se confient à lui, le réalisateur dresse le portrait de la société iranienne entre rires et émotion..."Je montais les images chaque soir à la maison. Ainsi, à la fin du tournage j’avais déjà un premier montage. Je faisais un back up à la fin de chaque jour de tournage et je le mettais en sécurité dans des endroits différents". Jafar Panahi.


De Dolmabahçe à Süleyman Şah Türbesi, Öcalan recadre historiquement les Kurdes

Image
En février dernier, Abdullah Öcalan avait appelé sa guérilla à déposer les armes, et présenté « dix points » considérés comme « essentiels » pour la résolution de la question kurde en Turquie. La teneur très inconsistante et plus que floue de ces dix articles n’a pas été éclaircie dans le message lu au Newroz par les responsables du parti HDP. Le seul point clair est l’appel au désarmement du PKK.  Pour le reste, plus ne rien ne subsiste des anciennes revendications culturelles, linguistiques et bien sûr politiques, au moins au niveau régional. Il y a aussi impasse totale sur la fameuse confédération démocratique ou autonomie démocratique qui avait fait tâche d’huile au Rojava.
Pour comprendre le nouvel esprit du Newroz 2015, il est intéressant de comparer mot pour mot la teneur, les thèmes et la mythologie inspirant les deux discours « historiques » devant amener la retraite et finalement la capitulation du PKK, entre celui de mars 2013 et celui de cette année.
Pour commencer, le cadre…

Génocide arménien, Kurdes, Daesh : la Turquie face à ses tabous

Image
Au sommaire du numéro d'avril de la Revue des deux mondes, un dossier spécial Turquie :

Génocide arménien, Kurdes, Daesh – La Turquie face à ses tabous.

Yachar Kemal, le Nobel et les loukoums

Image
"Istamboul. Soirée chez Yachar Kemal, énorme paysan, braillard et affectueux qui parle sans arrêt, mais seulement en turc et en kurde. Il a connu la prison et a été torturé comme communiste. Son idée fixe, c'est le prix Nobel. Il a fait à cette fin un long séjour à Stockholm. Il a fait traduire à ses frais l'un de ses livres en suédois pour l'adresser aux membres de l'Académie royale. Mais en face de ces dix-huit exemplaires soigneusement empaquetés, il a eu le sentiment d'un manque. À coup sûr, il fallait ajouter quelque chose, mais quoi ? Après mûre réflexion, il a ajouté dix-huit paquets de rabat-loukoums turcs. Moi je lui aurais donné le prix Nobel pour ses loukoums !"Michel Tournier, Journal extime.

Newroz de Paris

Image
Nouvel An Kurde – samedi 28 mars 2015 – Newroz de Paris
L es associations kurdes de Syrie en France : Ronahî, Kahnî et Nûcan, en partenariat avec la Mairie du 11e, vous convient samedi 28 mars 2015 à fêter ensemble le Newroz, ou fête du « Nouveau Jour » à partir de 16h à la salle Olympe de Gouges. 


Venez nombreux pour ce moment de fête à la découverte de la culture kurde. A cette occasion, Nîzamettîn Ariç et ses musiciens vous proposeront un concert dans la plus pure tradition kurde. Petits et grands, entrez dans l’année 2627 du calendrier kurde avec la Mairie du 11e. 
Samedi 28 mars 2015, à partir de 16h Salle Olympe de Gouges – 15, Rue Merlin 75011 Paris
Prix d'entrée 10 €, gratuit pour les - 12 ans
Points de vente: Vente sur place le jour de la fête
 * Infos@newroz.paris
* Tel: 06 51 60 61 19 - 06 04 65 35 17
* Newroz de Paris.

A l'institut kurde de Paris Tel : 01 48 24 64 64 106, rue La Fayette - 75010 Paris - France


Salon du Livre de Paris

Image

Kurdes, Turcs et Arabes : l'éternelle question de Kirkouk

Image
Dans la province de Kirkouk, la situation militaire et sécuritaire a été tendue et meurtrière depuis le début de l'année, tant en raison de l’hostilité croissante entre milices chiites et Peshmergas, que par les attaques, conventionnelles ou terroristes, de l’EI. Après l’effondrement de l’armée irakienne régulière à Mossoul, en juin dernier, le Premier Ministre d’alors, Nouri Maliki, avait armé et encouragé le recrutement de milices para-militaires confessionnelles, afin de pouvoir stopper l’avancée de Daesh et de reconquérir les territoires sunnites, ne faisant plus confiance à l’armée régulière pour cela. Le déploiement de ces milices à Kirkouk devait apporter un soutien militaire aux troupes irakiennes et aux Kurdes défendant la province contre l’EI, mais leur présence et leur armement lourd font craindre à ces derniers une menace sur Kirkouk et leurs propres troupes, si Bagdad avait la velléité de reprendre la province.
Dans la province de Kirkouk, le nombre des miliciens a att…