Articles

Affichage des articles du juillet, 2014

La vie quotidienne au temps du calife Ibrahim

Image
Le 4 juillet, premier Vendredi du mois de Ramadan, le calife auto-proclamé de Mossoul, Ibrahim Abu Bakr Al-Baghdadi, a fait sa première apparition publique, dirigeant la prière du Vendredi dans la mosquée Al-Nuriyya de Mossoul, et y prononçant son premier prêche, dans lequel, dans la pure tradition de l’islam politique du temps des califes, il expose aussi son programme politique, en s’adressant à l’ensemble de « l’Oumma », c’est-à-dire de la communauté musulmane dont il requiert l’allégeance.
Après un préambule portant sur le caractère religieux du Ramadan et de ses pratiques pieuses, le « calife »  rappelle que ce mois fut aussi celui pendant lequel « le Prophète lança ses armées pour combattre les ennemis d’Allah. Le mois durant lequel il a mené le Djihad contre les polythéistes ! » et citant des versets coraniques appelant au Djihad, disant, entre autres, « Allah aime que nous tuions ses ennemis et menions le Djihad en son nom » ; « Il vous est enjoint de combattre ce qui vous est …

Au Kurdistan de Syrie le PYD veut promulguer un service militaire obligatoire

Image
Les succès de l’État islamique en Irak ne l’ont pas détourné du front syrien et les attaques continuent avec une grande intensité sur Deir ez Zour, où EI tente d’asseoir son pouvoir de façon aussi complète que dans les régions de Ninive et Takrit. Il y affronte, cette fois, les autres mouvements djihadistes, avec une tactique qui alterne attaques, attaques-suicides et incitations à la défection et au ralliement sous sa bannière, affichant un discours pro-sunnite rassurant, promettant le pardon aux combattants qui déposeraient les armes et feraient leur allégeance au « calife ».  Si le nombre des effectifs d’EI est limité, leur cohésion est un avantage par rapport à la désorganisation et à la confusion qui règnent parfois parmi les milices armées de l’ASL et des Djihadistes. Le prestige que lui confèrent ses succès foudroyants en Irak n’est pas non plus étranger au recul de Jabhat al Nusra sur le terrain militaire et en terme de popularité, au palmarès mondial du Djihad. Malgré les résis…

Envers et contre tout, Nouri Maliki s'accroche au pouvoir

Image
Alors que l’Irak se trouve amputé de facto de ses territoires sunnites, conquis par l’État islamique, Bagdad peine à former un nouveau gouvernement issu des dernières élections législatives, au terme desquelles devait être élu par les nouveaux parlementaires le président irakien, qui doit lui-même nommer son Premier Ministre. Mais la première étape était d’élire un président du Parlement, dans une assemblée nationale qui a peiné à atteindre son quorum et à procéder à cette première élection. L’ancien président du Parlement, Osama Al-Nudjaïfi, a retiré assez vite sa candidature.
Le 12 juin, deux jours après la chute de Mossoul, seuls 128 députés sur 328 avaient pu gagner le Parlement dont la session n’avait donc pu avoir lieu. 
Le 1er juillet, dans une nouvelle tentative, la session a de même tourné court, après que des députés kurdes et des membres du groupe État de droit (liste de Nouri Maliki) se soient violemment querellés, ce qui a occasionné le départ des Kurdes, suivis par certain…

Séparé de l'Irak, le Kurdistan s'organise

Image
Séparé depuis presque un mois de l'Irak dont il se trouve coupé par l'État islamique, le Kurdistan tente d'assurer son émancipation économique, de contenir les assauts d'EI à Ninive et Kirkouk et de s'organiser politiquement en vue de sa future indépendance. 
Le 3 juillet, le président Massoud Barzani a demandé au parlement kurde de préparer un projet de loi et de former une commission électorale indépendante en vue d’un référendum par lequel la population du Kurdistan d’Irak se prononcerait sur sa volonté d’indépendance. Massoud Barzani a aussi demandé aux parlementaires de choisir une date pour le scrutin.
Auparavant, le président kurde a exposé devant les députés le résumé des événements qui se sont bousculés après la prise de Mossoul par l’EI : il ainsi relaté les différents échanges qu'il avait eu avec Bagdad auparavant, répétant ce qu’il avait dit à la presse étrangère, à savoir que le GRK avait averti Nouri Maliki, quelques mois avant la chute de Mossoul, …

Célébrations et rassemblements pour l'anniversaire de l'enlèvement du père Paolo Dall' Oglio

Image
Communiqué de la communauté monastique Al-Khalil de Deir Maryam Al-Adhra, Suleïmanieh :
À l'occasion de la date anniversaire de l'enlèvement du père Paolo Dall'Oglio en Syrie, le 29 juillet 2013, quelques messes ou rassemblements sont organisés pour sa libération et celle des détenus de Syrie, pour la Syrie, pour l'Irak, pour le Moyen Orient.
À Anvers : à 20 h 30, rassemblement de solidarité place de Cpninck près de la gare centrale
À Berlin : 19 h 00, prière islamo-chrétienne à l’Église Saint-Thomas d’Aquin de l’Académie catholique (Katholische Akademie, Hannoversche Str. 5, 10115.
À Beyrouth :  à 18h45 messe à l’Eglise Saint-Joseph des Jésuites (Ashrafieh), suivie d’une rupture de jeûne et vigile de prière à partir de 19h30 sur le parvis de l’église.
À Bruxelles :  de 18 à 19 h, esplanade de la Gare centrale, rassemblement de solidarité, silencieux et apolitique.Chacun peut venir avec une bougie, un portrait du Père Paolo ou d'autres détenus. Pas de bannières, pas de …

L'ambassadrice américaine et la marchande de miel d'Amadiyya

Image
Ce pourrait être le titre d'un conte heureux, hélas, cela se passe sous Anfal, en 1988, et cela est raconté par Jonathan Randal, qui a recueilli quelques confidences de l'ancienne ambassadrice américaine en Irak, April C. Glaspie, quand elle évoque ses rencontres avec Ghassemlou à Bagdad, au moment où l'Anfal avait commencé de toucher le Behdinan et qu'elle espère en savoir plus via le leader du PDK-I alors en exil plus ou moins surveillé en Irak : 
 À cette époque, le monde entier disposait de très peu d’informations fiables  sur le sort infligé aux Kurdes d’Irak » et April Glaspie souhaitait savoir ce qui se déroulait au Behdinan, totalement isolé de l’Irak arabe. Ghassemlou, même si cela était risqué, pouvait se rendre au Kurdistan d’Irak sans trop éveiller de soupçons, au contraire de l’ambassadrice, dont la voiture était filée en permanence par les agents de Saddam.
April Glaspie confie à Jonathan Randal ne s'être jamais pardonnée d'avoir fait arrêter sa v…

Paroles de Turcs

Image
Vendredi 11 juillet à 23 h 15 sur ARTE, Paroles de Turcs, documentaire de Bettina Blümmer (All., 2013).

Le quartier de Neukölln, à Berlin. Conscient des problèmes que peuvent rencontrer ses compatriotes, le psychologue d’origine turque Kazim Erdogan a entrepris de les écouter. Il veut les aider à dépasser les préjugés défavorables qu'a une partie de la population allemande à leur égard. Des individus courageux parlent de problèmes personnels, mais aussi de questions sociales et économiques.

Hassan Kamkar

Les trois fronts d'Al-Dawla al-Islamiyya ou "Victoire islamique" : III. La Syrie

Image
Les prises de guerre, en armes, en matériel et en argent (l'État islamique ou EI s’est emparé du trésor de la banque de Mossoul) ne peuvent avoir qu’un lourd impact en Syrie, puisqu’à la faveur de la débandade irakienne, les djihadistes se trouvent être le groupe terroriste le plus riche au monde, et munis d’un armement américain certainement plus performant que l’équipement de l’Armée syrienne de libération (ASL) et du PYD kurde. La continuité territoriale du « nouvel État » offre aussi un accès continu et sûr pour la circulation de ses combattants, entre Deir ez Zur, Raqqa et Mossoul.
La question était de savoir si le front « majeur » d’EIIL va continuer d’être la Syrie, et notamment Deir ez-Zour, ou bien si c’est l’Irak qui passera en premier dans ses priorités offensives. Mais l’établissement du nouvel État islamique passe autant par un renforcement des attaques contre les milices djihadistes rivales ou l’ASL que par une consolidation de leur positions à Mossoul. Il s’agit d’as…