Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mars, 2012

Les Kurdes et la situation actuelle en Syrie

Samedi 31 mars à 17 h 30, à l'Institut kurde de Paris, Muhammad Ismaïl, membre du Bureau exécutif du Conseil national kurde syrien  et ancien membre du Comité de la Déclaration de Damas, membre du Bureau politique du Parti démocratique kurde de Syrie s'exprimera  sur Les Kurdes et la situation actuelle en Syrie.
Entrée libre.
Institut kurde de Paris, 106 rue Lafayette, 75010, Paris.

Temo : Derew

18 mars 2012Label: Air mail musicCopyright: (p) Sunset-France
Kurdistan, chants et musiques : Derew (Mensonge), par Temo.
Kulîlkên ezêb Derew Narê Were da te bibînim Cembeliyo Vê dûriyê Ji dil Îro ji derba xencerê Helîmê Îro ji ber jana di dil Loriya şehîdan Gênc Xelîl


L'usure du monde

Vendredi 30 mars à 16 h 00 :  La rencontre : Frédéric Lecloux pour L'Usure du monde. Hommage à Nicolas Bouvier (Le bec en l'air). Pas la peine de crier, M. Richeux.


Anarcho-théocratie : La violence au nom de l'islam.

Vendredi 30 mars à 15 h 00 : Anarcho-théocratie. La violence au nom de l'islam. Avec Leïla Babès, anthropologue (ICL) pour L'Utopie de l'islam. La religion contre l'État. (Armand Collin). Cultures d'islam, A. Meddeb.






Présentation de l'éditeur
Si elle est le fait de courants radicaux qui pervertissent les sources islamiques, la violence qui s’exerce au nom de l’islam, et dont les musulmans sont eux-mêmes les premières victimes, se loge au cœur de la relation entre le religieux et le politique. Pour éclairer la crise qui agite l’univers contemporain de l’islam, une analyse en profondeur des fondements du pouvoir politique, lequel s’est posé, dès les origines, de manière tragique, s’avère nécessaire.
Menant une véritable enquête qui convoque les sources, l’histoire, la science politique, la sociologie et la théologie, l’auteur dénoue le fil de la contradiction qui fonde l’utopie de l’islam. En isolant les principales références qui ont inspiré et continuent d’insp…

Après Exxon, Total ravive le conflit entre Bagdad et Erbil

L’interminable conflit entre l’Irak et la Région kurde au sujet de l’exploitation du pétrole au Kurdistan d’Irak se poursuit en épousant le climat général des relations politiques et diplomatiques entre Bagdad et Erbil, qui tend lui aussi à s’envenimer. À l’automne dernier, la compagnie américaine Exxon Mobil avait déclenché une vive controverse en annonçant la signature d’un contrat avec le Kurdistan d’Irak pour l'exploration de six gisements pétroliers, sans êtrepassé par Bagdad, comme le réclame depuis toujours le gouvernement central. Ce dernier avait menacé la compagnie Exxon d’annuler le contrat signé entre Exxon et l’Irak concernant le champ pétrolier de Qurna-Ouest (sud).

Les Américains avaient adopté une attitude indécise et prudente, indiquant que les réclamations irakiennes allaient être examinées. À la fin du mois de février, un représentant d'ExxonMobil s’était entretenu avec Hussein Chahristani, actuel Vice-Premier ministre et toujours ministre de l’énergie dont l…

Vidures

Jeudi 29 mars à  12 h 10 sur RFI : Denis Donikian, écrivain et plasticien d'origine arménienne, auteur de Vidures (Actes Sud) ; En Sol majeur.




Présentation de l'éditeur C’est une journée dans la vie de Gam’, une journée qui contient toute une vie. Unité de temps, unité de lieu, unité d’action, matière première de tragédie classique que Denis Donikian sculpte en roman-monde. On est au pied du mont Ararat, sous le bleu du ciel et le rire des mouettes moqueuses, les pieds dans la boue, entre la grande décharge et le cimetière, peut-être le chemin le plus court pour raconter la vie sur terre. Et tout est vrai. Poète contrarié, journaliste-pamphlétaire clandestin, vagabond magnifique, fils en fugue, orphelin inconsolable, chiffonnier de fortune dans une Arménie en ruine qui ressemble diablement à sa décharge - cette “apocalypse en sursis”, Gam’ conduit cette danse folle, dangereuse et salvatrice, épique et dérisoire : la traversée d’un jour parmi les sans-riens qui fouillent les en…

Une Métamorphose iranienne

Mercredi 28 mars à 20 h 05 sur France Inter : Mana Nesyestani pour Une Métamorphose iranienne (Ça et là) ; L'Humeur vagabonde, France Inter.


Présentation de l'éditeur  Le cauchemar de Mana Negestani commence en 2006, le jour où il dessine une conversation entre un enfant et un cafard dans le supplément pour enfants d'un hebdomadaire iranien. Le cafard dessiné par Mana utilise un mot azéri, et les azéris, peuple d'origine turque du nord de l'Iran, sont depuis longtemps opprimés par le régime central. Pour certains d'entre eux, le dessin de Mana est la goutte d'eau qui fait déborder le vase et un excellent prétexte pour déclencher une émeute. Le régime de Téhéran a besoin d'un bouc émissaire, ce sera Mana. Lui et l'éditeur du magazine sont arrêtés et emmenés dans la prison 209, une section non officielle de la prison d'Evin, sous l'administration de la VEVAK, le ministère des Renseignements et de la Sécurité nationale...  Au bout de deux mois …

Mari

Mercredi 28 mars à 14 h 30 sur France Culture : Découvertes au cœur de la cité de Mari, métropole mésopotamienne. Avec Pascal Butterlin (univ. Paris I). Le Salon noir, V. Charpentier.

Bouzouk en délire

À l'occasion de la sortie du nouveau CD d' Issa Hassan, « So bouzouk» le musicien donne un concert
BOUZOUK EN DÉLIRE
à  l'Institut du Monde Arabe le vendredi 30 mars 2012 à 20h30.
Les récentes créations d'Issa font accéder la musique kurde à une nouvelle dimension, quand son travail de composition et d'arrangement allie son expression particulière à celles d'autres univers, d'autres langages musicaux. Il a élaboré ces rencontres avec plusieurs musiques, du flamenco au jazz, en choisissant des musiciens qui ne s'en tenaient pas, eux non plus, aux formes héritées du passé. L'improvisation, toujours vivante dans ces musiques, fait émerger de nouveaux terrains de jeu pour les musiciens et des émotions musicales inédites pour les auditeurs! Dans cet album, Issa exprime un univers personnel où se révèle son talent, ce qu'il est, ce qu'il aime, ce qu'il découvre chaque jour... Rendez-vous avec le grand joueur de Bouzouk Issa Hassan en compagni…

Dictionnaire kurde-français

Présentation de l'éditeur  Le kurde soranî, parlé par plus de douze millions de Kurdes d'Irak et d'Iran, a été introduit comme langue d'enseignement au nord de l'Irak dès 1919, soit un siècle après son passage de l'oralité à l'écrit. Aujourd'hui, il est la première langue enseignée dans la majeure partie des écoles et des universités kurdes de ce pays, le kurde ayant été reconnu comme langue nationale en Irak, au même titre que l'arabe, de par la Constitution adoptée par référendum en 2005. Écrit en caractères arabo-persans, avec de nombreuses modifications correspondant à sa propre phonétique, le kurde soranî fait depuis une vingtaine d'années l'objet de nombreux dictionnaires bilingues avec les langues d'Europe. Le besoin d'un dictionnaire kurde-français d'importance se faisait sentir. Ce dictionnaire est le résultat d'un travail de vingt ans. Il contient 22 000 entrées, 3 000 variantes correspondant aux entrées, près de …

Les Shawaks d'Anatolie

Mardi 27 mars à 0 h 45, sur ARTE :
La dernière saison : Shawaks (Demsala dawî : Ewaxan), documentaire de Kazim Öz, 2008 :



Chaque été, les Shawaks, tribu nomade de l’est de la Turquie, quittent leurs villages pour aller sur les hauts pâturages. Des troupeaux entiers de moutons et de chèvres montent avec les familles à bord de camions loués, qui seront vidés au pied des montagnes. Commence alors une périlleuse ascension : les mules, chargées lourdement, dérapent sur les pentes enneigées, risquant à chaque instant de s’effondrer sous leur fardeau. Lorsqu’ils arrivent finalement dans les hauteurs, les Shawaks plantent les tentes dans lesquelles ils passeront la saison chaude. En suivant pendant un an le rude quotidien de bergers semi-nomades d’Anatolie, Kazim Öz fait le portrait intime et poétique d’un peuple vivant au rythme des saisons et de la vie des bêtes, quittant leurs maisons de pierres après la naissance des veaux pour n’y rentrer qu’avec les premières pluies. Le réalisateur instau…

Babel Med Music : Kayhan Kalhor & Erdal Erzincan

Samedi 31 mars à 18 h 30, 3eme journée du Festival Babel Med Marseille, avec, notamment, Kayhan Kalhor et Erdal Erzincan :
'L’odyssée sonore turco-perse à bord de l’Orient Express Iran - Turquie Quand un maître du kamantché, cette immémoriale vièle iranienne, dialogue avec le prodige du luth baglama, les échanges délicats survolent les cimes musicales de Perse et d’Anatolie. Aux confins d’un jazz atmosphérique oriental (consacré sur le classieux label ECM), leur orfèvrerie instrumentale entraine les oreilles apaisées dans une ensorcelante odyssée sonore. La virtuosité du kurde iranien Kayhan Kalhor et la sensibilité d’Erdal Erzincan expriment dès lors, l’infinie richesse de cette « poésie du vent et des nuages », aérienne, sensible, impalpable et extatique. Embarquement élégant à bord d’un Orient Express céleste…'




Programme complet à télécharger ici ou sur le site, avec infos, lieux, tarifs, etc.

Un monde tortionnaire

Un rapport de l'ACAT fait état des pratiques et du bilan de la torture dans certains pays pour l'année 2011. Le rapport complet est à télécharger ou à consulter en ligne. Les pays mentionnés peuvent être examinés un par un, dont la Turquie, où il est dit d'emblée que "les principales victimes de torture et de mauvais traitements sont les Kurdes".
Pour la Syrie, à lire le témoignage du journaliste Khaled Sid Mohand, 23 jours dans les geôles syriennes et l'article du chercheur Radwan Ziadeh, La torture en Syrie : Une politique gouvernementale.
Il n'est pas inutile non plus de consulter le rapport 2010 sur l'Iran.

Improvisation de musique persane : Hossein Alizadeh & Pejman Hadadi

À Lyon, le samedi 24 mars 2012 à 18h00 Salle Molière (18/20 quai de Bondy, 69005), l'Association ABAN organise un concert donné par Hosseil Alizadeh et Pejman Hadadi, à l'occasion du Nouvel An :


"Nominé trois fois aux prix Grammy, Hossein Alizadeh, maître du târ et du setâr (luths de la tradition persane), se produit pour la première fois à Lyon accompagné de Pejman Hadadi, maître du tombak (la percussion iranienne).   Ils improvisent en duo, sans avoir rien décidé à l'avance, sans filet en quelque sorte. L’utilisation du Tar préserve l’une des traditions de la culture iranienne, tout en donnant à voir un véritable spectacle de percussion."

 Points de vente : Fnac - Carrefour - Géant - Magasins U – Intermarché 08 92 68 36 22 (0,34€/min) Renseignements 06 15 70 34 32 Tarifs : 15€ à 25€ Tarif réduit: Etudiant - Adhérent FNAC et CE

Rapport de l'ACAT sur la torture

L’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT) a publié « Un monde tortionnaire », rapport sur les pratiques de la torture dans plusieurs pays au cours de l’année 2011». Parmi les pays recensés figure la Turquie. Dans le chapitre consacré à ce pays, il est dit d’emblée qu’« une part substantielle des atteintes aux droits de l’homme commises par les autorités turques est liée au conflit politique les opposant, depuis la création de la République, au peuple kurde. » Se fondant sur les chiffres fournis par l’IHD en Turquie, l’ACAT indique qu’après avoir diminué entre 2004 et 2007, « le recours à la torture et aux mauvais traitements a considérablement augmenté à partir de 2008 » et que « les principales victimes de torture et de mauvais traitements sont les Kurdes. »
Les victimes kurdes de la torture appartiennent ou sont soupçonnées d’appartenir à des organisations accusées d’être affiliées au PKK, comme le parti BDP et l’Union des communautés au Kurdistan. Elles peuvent êt…

9ème Festival du Cinéma turc de Paris

Du 30 mars au 8 avril, à la Filmothèque du Quartier Latin 9 rue Champollion - 75005 Paris.

Programme et détails sur le site de l'ACCORT.

Commémoration de Halabja

L’Institut kurde de Paris vous invite à une commémoration du massacre de Halabja, le samedi 24 mars à 16 heures, au 106 rue Lafayette, 75010, Paris.

Souvenir et au-delà Pour ne pas oublier ce qui s’est passé à Halabja et empêcher un autre génocide
Après-midi musique et de poésies avec Nazand Begikhani lauréate du prix féminin de poésie Simone Landry et Hassan Tabar au santour.

Lire aussi :
Le bombardement chimique de Halabja
Quelques scènes du bombardement de Halabja
Les victimes et les dommages
Halabja après l'Anfal
L'impact des armes chimiques sur la population de Halabja

Ensemble Al-Kindi : Transe soufie d'Alep

Mardi 27 mars 2012, à 20 h 30 au Trianon, 80 bd de Rochechouart, Paris 18º, Métro Anvers :

Transe soufie d'Alep, avec l'ensemble Al-Kindi

"La beauté des musiques et des chants du Moyen-Orient et de Syrie intérprétés par le célébre ensemble instrumental Al-Kindi sous la direction de Julien Jâlal Eddine Weiss. Les danses sacrées et le rituel hypnotique des derviches tourneurs ajoutent à la magie de ce spectacle envoutant."Détail et réservations.


Newroz pîroz be

Les Gâthas dites de Zarathustra et les origines du mazdéisme

Du mardi 20 au samedi 24 mars à 0h 35, sur France Culture : Les Gâthas dites de Zarathustra et les origines du mazdéisme. Collège de France, langues et religions indo-iraniennes, cours de Jean Kellens. L'Éloge du Savoir.

Présentation de l'éditeur Que peut-on savoir aujourd'hui de la religion de l'Iran préislamique? Zoroastre, longtemps considéré comme le Moïse de l'Iran antique, que les manuels présentent comme un prophète monothéiste et un réformateur religieux, a-t-il vraiment vécu et accompli son œuvre au VIe siècle avant J.-C. ? Dans ce livre novateur, Jean Kellens propose une histoire des hypothèses échafaudées sur les origines du zoroastrisme. Sans détour, l'auteur nous dit que depuis longtemps il " sentait confusément que quelque chose ne tournait pas rond " au pays des historiens du zoroastrisme. Sceptique envers le modèle d'explication historique faisant de Zoroastre un vrai prophète qui a vraiment vécu ici ou là à tel ou tel moment, il v…

Pour un instant, la liberté

Lundi 19 mars à 22 h 20 sur ARTE : Pour un instant, la liberté (Ein Augenblick Freiheit) d'Arash T. Riahi, 2008.


 L'histoire Ali et Merdad tentent de fuir l'Iran avec leurs cousins Asy, 7 ans, et Arman, 5 ans, dans le but de les ramener à leurs parents qui vivent en Autriche. Mais ils doivent d'abord passer par la Turquie et attendre un hypothétique visa qui tarde à venir. Ils font alors la connaissance d'autres réfugiés iraniens : un couple et leur petit garçon cherchant à prouver aux pouvoirs publics qu'ils sont persécutés pour des motifs politiques ou encore un professeur et un jeune Kurde qui surmontent leurs difficultés quotidiennes grâce à un incroyable sens de l'humour... Des hommes et des femmes qui attendent désespérément de gagner l'Europe, terre de libertés...

"Feux croisés" Journal de la révolution syrienne

Le 18 mars, Samar Yazbek signera son livre, Feux croisés, à 12h00 au Salon du Livre :
La scène des auteurs (U84), Stand R52. éditions Noir sur Blanc / Buchet-Chastel Salon du Livre Porte de Versailles – Pavillon 1 Boulevard Victor, Paris 15ème .

Présentation de l'éditeur Feux croisés est le récit précis, personnel et engagé des cinq premiers mois du soulèvement populaire né à la mi-mars 2011en Syrie par l’un des auteurs les plus en vue de Damas.  Damas. Place Al-Marjey. Avril 2011. Samar Yazbek est aux côtés d’un homme venu demander la libération de son épouse. Il n’a que le temps de confier à l’auteur son petit garçon de quatre ans avant d’être roué de coups et embarqué avec son autre fils de dix ans dans un véhicule par les hommes du président Al-Assad. Feux croisés est le journal à vif du soulèvement populaire syrien né à la mi-mars 2011. La journaliste et romancière Samar Yazbek est l’une des porte-parole les plus célèbres de la révolution. Semaine après semaine, elle relate mi…

Îsa Berwarî

Les Plumes ou : Les preuves qui échappèrent à Mem Azad durant sa lointaine et drolatique escapade

En librairie aujourd'hui, Les Plumes ou les Preuves qui échappèrent à Mem Azad durant sa lointaine et drolatique escapade , de Salim Barakat, paraissent en traduction chez Actes Sud.






Présentation de l'éditeur :  Mem, un jeune Kurde de Syrie, est envoyé par son père à Chypre, où il doit entrer en contact avec un personnage mystérieux, le “Grand Homme”. Six ans plus tard, il n’a pas réussi à remplir sa mission. Usé par sa quête improbable, en proie aux affres de l’exil, il envisage d’abréger ses jours. Défilent alors dans sa mémoire les souvenirs de Qamishli, sa ville natale, des anecdotes sur sa famille haute en couleur, les vicissitudes de son peuple dupé par l’histoire, les légendes véhiculées par son père au sujet d’un âge d’or où les Kurdes auraient vécu libres et prospères… Six ans plus tôt. Mem vit à Qamishli avec Dino, son frère jumeau. Etrangers dans leur propre pays, le régime syrien leur ayant toujours dénié le droit d’être kurdes, ils mènent une existence précaire et…

Newroz 2012

Le 21 mars 2012, 20 h 30,  à l'Institut du Monde arabe, Auditorium Rafik Hariri, l’Institut du monde arabe et la Représentation du Gouvernement Régional du Kurdistan Irakien en France s’associent pour fêter Newroz (Nouvel-An kurde).
À cette occasion deux artistes de renommée et de talent - Hani et Çarnewa viendront avec leur troupe faire découvrir au public parisien la richesse et la diversité des traditions musicales kurdes. 

Hani :




La voix de Hani mêle délicatesse et force. Une voix de femme qui puise son inspiration dans les berceuses de sa mère et de sa grand mère. Originaire du Kurdistan iranien, Hani quitte sa ville natale de Sineh pour se perfectionner auprès des grands maîtres au Conservatoire de Téhéran.
Puis, elle s’installe au Kurdistan irakien pour y bénéficier de l’espace de liberté qui y est offert. Elle atteint rapidement une grande popularité qui traverse les frontières grâce aux médias et à la télévision par satellite.

Suleyman Çarnewa :


Né dans une contrée du Kurdis…

Le Crépuscule des Assad

Lundi 12 mars à 14 h 15 sur ARTE :  Le Crépuscule des Assad, documentaire de Christophe Ayad et Vincent de Cointet (Fr., 2010).
'Portrait du clan al-Assad et de sa longue emprise sur la Syrie. Une enquête subtile qui aide à comprendre les déchirements d'aujourd'hui. Lorsqu'il accède au pouvoir en juin 2000, Bachar al-Assad apparaît comme un homme gauche et sans charisme. Nombreux sont ceux qui le jugent inapte à succéder à son père Hafez. Mais par une série de manoeuvres et d'alliances, un perpétuel double-jeu vis-à-vis des puissances occidentales et une autorité féroce, l'ancien ophtalmologue s'est imposé dans son pays comme sur la scène internationale. Christophe Ayad et Vincent de Cointet, qui ont déjà signé pour ARTE un film sur le conflit du Darfour, reviennent ici sur le règne de Bachar et sur celui de son père, et montrent comment cette famille alaouite - courant minoritaire du chiisme - s'est accaparée le pays. Ponctué d'images d'actual…

Nouvel An kurde

Mercredi 21 mars 2012 à 18 h 30, célébration du Newroz, nouvel an kurde, à la mairie du 10º arrondissement de Paris, en présence de Rémi Féraud, maire du 10º arrondissement et de Kendal Nezan, président de l'Institut kurde de Paris.
Salle des fêtes de la Mairie du 10º arrondissement, 72 rue du Faubourg Saint-Martin, Paris.
Entrée libre.

Dengbêj Kese d'Erzurum

Exposition : Schkak

Du 15 au 31 mars, exposition de peintures de Schkak à l'Institut kurde de Paris, 106 rue Lafayette, 10º.

Vernissage le mercredi 14 mars à partir de 18 h.

Galerie des œuvres en ligne, détails sur le site de l'Institut.



Pınar Selek

Demain, 7 mars, commence à Istanbul l'énième de Pınar Selek. On peut lire à ce sujet le communiqué pessimiste de son Comité de soutien (qui rappelle aussi cet acharnement judiciaire hallucinant au-delà de toute logique).
Par ailleurs, le 8 mars, à l'occasion de la journée internationale de lutte pour les droits des Femmes, Féministes sans frontière organise une journée de soutien à la sociologue :



Enfin, les éditions ixe font paraître un de ses livres traduit  en français ce mois-ci.

Les déserteurs kurdes syriens fuient au Kurdistan d'Irak

Depuis 2003, le Kurdistan d'Irak sert de terre d'accueil à beaucoup de réfugiés d'Irak, principalement chrétiens, Mandéens, yézidis, et les Kurdes ayant fui Mossoul. Maintenant, le Kurdistan d'Irak s'attend à des vagues de réfugiés affluant de Syrie. De plus en plus de soldats kurdes syriens désertent et fuient en effet au Kurdistan d'Irak, pour ne pas avoir à tuer ni à être tués. L'un d'eux, qui a déserté les forces spéciales, est interviewé cette semaine dans le Kurdish Globe. Sous le pseudonyme de Berxwedan Selîm, il vit à présent à Erbil, avec son frères et trois autres Syriens, dont l'un d'eux a aussi déserté. Incorporé dans la 15ème Brigade, qui stationne dans le sud syrien, dans la province de Daraa (qui fut la première à manifester et qui a connu aussi les premiers bains de sang) il raconte ses conditions de vie sous le drapeau syrien :
"Nous avions beaucoup de pressions de la part des officiers qui nous commandaient, pour tuer les…

Loin de chez moi… mais jusqu'où ?

« Si on me demande où j'en suis, je réponds que je tiens bon la barre, que j'ai appris à jouer avec les vents qui m'ont d'abord déroutée. Mais je ne peux pas mettre le cap sur le lieu dont je parle, le pays qui me manque. » « Loin de chez moi... mais jusqu'où ? dit la douleur de l'exil non choisi et, au-delà, l'espérance et le courage d'une femme libre qui a fait siens ces mots de Virginia Woolf : « Mon pays à moi, femme, c'est le monde entier ».  « Pınar Selek s'est entrainée dès l'enfance à repousser les murs des espaces, réels et imaginaires, qu'elle habitait. Tout en nuances poétiques, son récit explore les tensions entre la nostalgie pour là-bas et l'attirance pour l'ailleurs. Il évoque la familiarité rassurante de la langue et des choses avec lesquelles on a grandi, l'audace qui pousse à se risquer toujours plus loin sur les chemins, et le désarroi devant l'inconnu, après l'arrachement brutal aux êtres et aux …

Festival du film et forum international sur les droits humains

Du 2 au 11 mars à Genève, Maison des Arts du Grütli, le Festival est dédié particulièrement, cette année, à la Syrie. Sera projeté le 2 mars à 20 h 45 le documentaire de Sofia Amara, en présence de la réalisatrice : 

Syrie, dans l'enfer de la répression (France // 2011 // Couleur // 52 français/arabe)  Sofia Amara se présente comme la première journaliste indépendante à rapporter des images de la répression syrienne. Les médias étant interdits d’entrée depuis le début de la révolte, la réalisatrice nous entraîne clandestinement dans le secret des comités de coordination, parmi les Officiers Libres qui s’élèvent contre un véritable terrorisme d’état. Dans la Syrie de Bachar al-Assad, meurtres de manifestants, enlèvements et torture sont devenus monnaie courante. Même les enterrements sont la cible de bombardements. Mais il n’y a pas que l’horreur. Ce que la réalisatrice nous montre aussi, ce sont d’incessantes manifestations pacifiques ; des places, des villes entières, toutes mues…

Une métamorphose iranienne

Présentation de l'éditeur  Le cauchemar de Mana Negestani commence en 2006, le jour où il dessine une conversation entre un enfant et un cafard dans le supplément pour enfants d'un hebdomadaire iranien. Le cafard dessiné par Mana utilise un mot azéri, et les azéris, peuple d'origine turque du nord de l'Iran, sont depuis longtemps opprimés par le régime central. Pour certains d'entre eux, le dessin de Mana est la goutte d'eau qui fait déborder le vase et un excellent prétexte pour déclencher une émeute. Le régime de Téhéran a besoin d'un bouc émissaire, ce sera Mana. Lui et l'éditeur du magazine sont arrêtés et emmenés dans la prison 209, une section non officielle de la prison d'Evin, sous l'administration de la VEVAK, le ministère des Renseignements et de la Sécurité nationale...  Au bout de deux mois de détention, Mana obtient un droit de sortie temporaire. Il décide alors de s'enfuir avec sa femme. Bouleversant, Une métamor…