Articles

Affichage des articles du novembre, 2010

Hommage à Ahmet Kaya

Image
À l'occasion du 10ème anniversaire de la mort du chanteur Ahmet Kaya, décédé à l'âge de 43 ans à Paris, un hommage lui sera rendu samedi 4 décembre à la mairie du Xème arrondissement de Paris, de 15h00 à 20h00, en présence de Mme Gülten Kaya et de leur fille Melis.
Programme
15h00 : Mot de bienvenue de Rémi Féraud, maire du Xème arrondissement.
Projection d'un documentaire : « Mon cerf-volant s’est pris dans les barbelés/ Un film pour Ahmet Kaya » (« Uçurtmam tellere takıldı / Ahmet Kaya için bir film ») Gülten Kaya / GAM Production, une biographie d’Ahmet Kaya.
15h00 – 20h00 Rencontre-débat, avec : 
Patrick Baudouin, président d’honneur de la FIDH Hasan Cemal, journaliste-écrivain Can Dündar, journaliste-documentariste Perihan Magden, journaliste-écrivain Şivan Perwer, musicien kurde en exil. Kendal Nezan, président de l’Institut kurde de Paris

Mairie de Paris - 10ème arrondissement - 72, rue du Faubourg Saint-Martin - 75475 PARIS. Inscription préalable obligatoire (date limite 3 déc…

PARIS : CONFÉRENCE À L’ASSEMBLÉE NATIONALE « L’IRAN EN 2010 »

Le 27 novembre s’est tenue à l’Assemblée nationale une conférence organisée par l’Institut kurde de Paris, avec pour thème : L’Iran en 2010. Les manifestations massives qui ont suivi la réélection contestée de Mahmoud Ahmedinejad à la présidence de la République Islamique, ont montré l'ampleur du mécontentement des populations urbaines et celle des clivages internes qui travaillent le régime iranien depuis plusieurs années. Malgré son intensité, la crise de 2009-2010 a également démontré la capacité du « système Ahmedinejad », qui dispose du soutien du Guide de la Révolution, de contrôler la quasi-totalité des rouages de l’Etat et de mobiliser autant les Pasdaran, les Bassidj qu’une série de fondations para-étatiques. En s’éloignant des débats autour de l’enjeu nucléaire, qui occupe souvent la une de l’actualité en Europe, cette journée d’études souhaitait offrir quelques éléments pour comprendre la situation iranienne depuis le premier mandat d’Ahmedinejad (2005) et sans cherche…

IRAK : FORMATION PROCHAINE D’UN NOUVEAU GOUVERNEMENT

Alors que depuis huit mois les dirigeants irakiens n’avaient pas réussi à s’accorder pour former un nouveau gouvernement, le 8 novembre, le porte-parole du Premier Ministre sortant, Ali Al-Dabbagh, a annoncé que Nouri Al-Maliki serait reconduit dans ses fonctions, les principaux partis chiites et l’Alliance du Kurdistan étant parvenus à s’entendre.
Restait cependant à obtenir l’approbation finale du bloc sunnite principal, Al-Iraqiyya, qui remportait, quant à lui, la présidence du Parlement. Son leader, Iyyad Allawi devait choisir parmi les membres de sa liste qui doit succéder à l’actuel président par intérim, le kurde Fouad Massum. Les chefs des principaux blocs politiques d’Irak se sont ensuite rendus ensemble à Erbil, invités par le président de la Région du Kurdistan, Massoud Barzani, afin d’approuver officiellement cet accord, à l’issue d’une ultime réunion de trois jours. La principale difficulté était de concilier les positions des chiites menés par Nouri Al-Maliki et celles …

TURQUIE : L’UNION EUROPÉENNE CRITIQUE SUR « L’OUVERTURE KURDE »

L’Union Européenne, dans son rapport annuel sur les progrès faits par la Turquie en vue de son adhésion, a jugé assez sévèrement le bilan de « l’ouverture kurde » qui avait été annoncée l’année dernière par le gouvernement turc, afin de résoudre la question kurde dans ce pays.
Les rapporteurs ont en effet estimé qu’il n’y avait eu aucun pas concret de fait en ce sens, même si par ailleurs le travail de réformes législatives se poursuivait, avec des amendements constitutionnels et une refonte structurelle de la Cour constitutionnelle et la Haute Commission des procureurs et des juges. Les droits syndicaux ont été renforcés et des mesures pour la protection des femmes et des mineurs ont été mises en place. Mais en ce qui concerne le problème kurde, la Commission a déclaré que le gouvernement n’avait que partiellement réalisé son « ouverture kurde » depuis août 2009 : «Il est important de soutenir les tentatives de résoudre le problème kurde. Afin d'éviter les arrestations dispropor…

Saladin et l'épopée des Ayyoubides

Image
L'épopée des Ayyoubides se déroula du XIIe au XVe siècle. Cette dynastie kurde fut fondée par Ayyoub et son fils Saladin. Elle régna sur l'Égypte, le Yémen, la Syrie-Palestine, la Transjordanie et la haute Mésopotamie.Après la mort du grand Saladin, en 1193, d'autres princes ayyoubides gouvernèrent divers royaumes et principautés, Damas, Alep, Homs, Kérak, Maïphercat, Hisn Kaifa.Trois chroniqueurs chrétiens, Michel le Grand (1126-1199), l'Édessénien anonyme (mort après 1237) et Bar Hébraeus (1226-1286), nous ont parlé dans la langue de leur peuple, le syriaque, un dialecte araméen, de l'épopée.Ces chroniqueurs syriaques nous ont donné leur vision de cette riche période de l'histoire, l'une des plus brillantes dans les domaines culturels et artistiques, dont ils furent les témoins.Ephrem-Isa YOUSIF, originaire de Sanate, un village assyro-chaldéen du nord de l’Irak, est l’auteur de plusieurs livres sur la Mésopotamie et sur la culture syriaque. Diplômé de l’…

KURDISTAN D’IRAK : AFFLUX ATTENDU DE RÉFUGIÉS CHRÉTIENS APRÈS LE MASSACRE DE BAGDAD

Après l’attaque sanglante par al-Qaeda de l’église Notre-Dame de la Délivrance à Bagdad, qui a fait 70 morts et 75 blessés, une « fatwa » des terroristes islamistes a été lancée contre tous les chrétiens d’Irak, déclenchant une vague de terreur parmi cette communauté religieuse, et un certain émoi de la communauté internationale, même si les violences sont aussi nombreuses contre l’ensemble des populations irakiennes.
Le président de la Région du Kurdistan, Massoud Barzani, a une fois de plus déclaré que le Kurdistan était prêt à accueillir et protéger les chrétiens qui voudraient s’y installer. « Je veux qu’ils sachent que la Région du Kurdistan leur est ouverte. S’ils veulent venir, nous les protégerons et leur fourniront toute l’aide nécessaire. Nous sommes profondément navrés des crimes dont ils sont les victimes et nous condamnons ces actes criminels. Ce sont des gens innocents et une part précieuse de notre nation. » D’autres attaques depuis le 31 octobre ont visé des maisons c…

Hassan Sisawaye

La révolution de l'égalité : Damas, 1860

Image
Le partage du mont Liban en deux districts, l'un maronite et l'autre druze, ne parvient pas à éviter la nouvelle crise des années 1858-1860. L'agitation sociale de la paysannerie maronite contre l'oppression des grands propriétaires dégénère en affrontement civil à base communautaire dès lors qu'elle gagne les districts mixtes du sud de la Montagne où les troupes druzes se livrent à des massacres de chrétiens maronites. Si les troubles de 1841 étaient issus d'une offensive druze destinée à rétablir l'hégémonie perdue de l'aristocratie foncière, la crise de 1858-1860 naît des ambitions maronites appuyées par la France qui suscitent en retour la réaction des druzes. En vingt ans, les données de l'équation communautaire libanaise se sont inversées et ce transfert d'hégémonie sociale et politique s'est exprimé en termes confessionnels. La confessionalisation des enjeux de pouvoir ne cessera dès lors de marquer la culture politique locale, et le …

TV, radio : Our, Kingdom of Heaven, Arendt, pétrole, Jerphagnon

TV

Vendredi 3 décembre à 20h35 sur Histoire : Civilisations. Les jardins de Babel 1/4. Serges Tignères, Ken Matsumoto, Fr. 2001.
à 21h00 sur Cinécinéma : Kingdom of Heaven, Ridley Scott, 2004.
Radio
Du lundi 29 novembre au vendredi 3 décembre à 10h00 sur France Culture : Hannah Arendt ; Les Nouveaux Chemins de la Connaissance, R. Enthoven.
Mercredi 1er décembre à 14h00 sur France Culture : Moyen-Orient : quelles énergies après le pétrole ? Avec Perla Srour, responsable scientifique à la Commission européenne et Katarina Uherova-Hasbani, expert en énergie. Planète Terre, S. Kahn.
Vendredi 3 décembre à 17h06 sur France Inter : Le grand entretien : Lucien Jerphagnon ; 5/7 Boulevard.

La révolution de l'égalité : Alep, 1850

Image
La transition vers l'État moderne ne touche pas seulement aux questions institutionnelles et de législation, elle modifie en profondeur les rapports entre le pouvoir et la société et s'enracine dans ce qui est sans doute la grande rupture sociale moderne : la fin des sociétés de statut et la révolution de l'égalité. Avec elle se trouve remis en cause le patronage du fort sur le faible qui régisse traditionnellement la relation socio-politique, qu'il s'agisse des rapports entre clans d'inégale puissance en monde tribal ou du lien unissant le souverain à ses protégés. Dans les sociétés musulmanes d'empire, où l'appartenance à l'islam constitue le critère principal du statut, c'est le dhimmi, le non-musulman protégé/soumis qui incarne la figure par excellence du faible. On sait que le contrat de la dhimma fonde la discrimination légale et symbolique à l'encontre des communautés non musulmanes du Livre, tout en leur garantissant une place dans l…

Festival du cinéma kurde de Paris

Image
Du 1er au 7 décembre, au cinéma Denfert-Rochereau, 24, place Denfert-Rochereau, 75014, Paris, Métro Denfert-Rochereau :
Festival du cinéma kurde de Paris

Programme complet à télécharger.

Diyarbakir : Şeyhmus Diken

Image
Lecture belle et passionnante sur une Diyarbakir ancienne ou pas si ancienne que ça, mais hélas en voie accélérée de disparition : entre exode de peuples, urbanisme hideux, restauration barbare d'une des plus belles murailles du monde, il y a de quoi pleurer… et de quoi rire aussi, souvent :

Sultan Şeyhmus :
Les légendes sur l'époque et la vie de sultan Şeyhmus sont nombreuses. On aurait pu leur consacrer un livre entier. Je vous en rapporte au moins une. Un jour, lors d'un cours à ses disciples au bord du bassin de son couvent de Bagdad, Abdülkadir-i Geylanî évoquait un certain nombre de mystiques. On lui demanda alors s'il n'y avait jamais eu des saints d'origine kurde.Avant que le cheik ait pu répondre, sultan Şeyhmus, mystiquement alerté de cette question, plongea un pied dans le bassin de la chapelle de Şeyhan, puis le ressortit violemment. Les eaux qui en jaillirent alors atteignirent Bagdad, détrempèrent les yeux, les visages, les livres d'Abdülkadir-i…

Le paradoxe du monothéisme

Image
Au cours des années vingt de ce siècle, paraissait en France, à Paris, la traduction d'une double trilogie qui était l'œuvre d'un éminent philosophe et romancier russe, Dimitri Merejkowski. La première de ces trilogies racontait le drame religieux de l'empereur Julien et portait comme titre La Mort des Dieux. Totalement opposé dans son esprit au grand drame de Henrik Ibsen, intitulé Empereur et Galiléen, elle laissait le lecteur dans l'attente d'un répons qui serait la résurrection des Dieux. De fait, tel était le thème de la seconde trilogie de Dimitri Merejkowski. Cette fois c'était l'épopée simultanément spirituelle, artistique et scientifique de Léonard de Vinci qui justifiait le titre de Renaissance des Dieux. Mais en définitive que fallait-il entendre par là et que fallait-il attendre de cette Renaissance au passé ? Avait-elle seulement le pouvoir de démentir une célèbre prière sur l'Acropole évoquant les Dieux morts, dormant ensevelis dans le…

Concert de chants syriaques : Ghada Shbeir

Image
Le vendredi 26 novembre 2010, à 17h, sera donné un concert de chants et mélodies syriaques par la chanteuse libanaise Ghada Shbeir, accompagnée par Imad Morkos, à l'Église Saint-Éphrem de Paris. Le concert sera suivi par un pot amical. Entrée : 20 EUR (étudiants et sans emploi 15 EUR)
Paroisse Saint Éphrem des syriaques catholiques 17, rue des Carmes 75 005 Paris Mo 7, Maubert-Mutualité
Affiche à télécharger ici.