Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du septembre, 2010

TURQUIE : VICTOIRE DU « OUI » AU RÉFÉRENDUM

Le 12 septembre les Turcs votaient par référendum pour refuser ou approuver les modifications apportées à la constitution héritée du coup d’État militaire du 12 septembre 1980. Ces changements constitutionnels visent notamment à remanier l’appareil judiciaire et à réduire les pouvoirs de l’armée au sein de l’État. Le principal parti kurde, le BDP, avait appelé au boycott de ce référendum, notamment pour protester contre l’absence de la mention explicite du peuple kurde dans les textes, alors que d’autres partis kurdes, à l’électorat plus réduit, avaient, malgré leurs réserves, estimé que l’approbation de ces modifications était une étape positive.
Le jour du scrutin, quelques affrontements sans gravité autre qu’échanges de jets de pierres et de gaz lacrymogène entre manifestants et policiers ont opposé dans certaines villes comme Mersin, des Kurdes boycottant le référendum et ceux qui s’y rendaient.
L’enjeu de la participation et de l’approbation finale dépassait de loin les réformes…

Radio : Jambet, Miquel, églises d'Orient

Samedi 2 octobre à 17h15 sur Fréquence protestante : Les pensées arabes et persanes, avec Christian Jambet. Parcours philosophiques, B. Sauvage.
Dimanche 3 octobre à 6h10 et 22h10 sur France Culture : L'homme qui change, avec André Miquel, pour Croire ou rêver (Bayard). Cultures d'islam, A. Meddeb.
Présentation de l'éditeur " En ces quelques pages écrites au jour le jour, avec des blancs entre ces jours, des retours, des redites que l'on voudra bien pardonner, j'ai voulu m'en tenir au sentiment, répéter après d'autres, et peut-être, de-ci de-là, autrement, de ces mots qui font une vie. Et, je l'espère, les partager. " Biographie de l'auteur André Miquel est un grand spécialiste de la langue et de la littérature arabes classiques. Il a dirigé le Collège de France et la Bibliothèque nationale, publié de nombreux livres et co-traduit le chef-d'oeuvre des Mille et une nuits. Avec ces pages écrites au jour le jour dans l'intimité, André Miqu…

IRAK : LES ARABES DE KIRKOUK S’OPPOSENT AU RECENSEMENT

Le 2 septembre, le président de la Région du Kurdistan d’Irak, Massoud Barzani, recevait dans sa capitale d’Erbil le Vice-président des États-Unis, Joe Binden, accompagné de l’ambassadeur James Jeffery, du général commandant les forces américaines en Irak, Lloyd Austin, ainsi que de plusieurs conseillers de la Maison Blanche. Au dîner de réception donnée en l’honneur de la délégation américaine était également présent le Premier ministre kurde Barham Salih.
Massoud Barzani a souhaité exprimer une fois de plus la « gratitude » du peuple irakien et tout particulièrement celle des Kurdes pour le rôle joué par les États-Unis dans la libération de l’Irak. De son côté, Joe Binden a fait part au président kurde des « sentiments d’admiration » qu’éprouvait Barack Obama envers la population du Kurdistan d’Irak.
Mais congratulations respectives mises à part, la rencontre devait surtout porter sur certains points sensibles de la politique irakienne, comme le futur retrait des armées américaines…

Naissance des écritures kurdes : Présentation et catalogue en ligne

Dans le cadre de la Semaine des cultures étrangères à Paris, dont le thème, cette année, s'intitule "Passeport pour les Langues", l'institut kurde présente une exposition sur la "Naissance des écritures kurdes", c'est-à-dire comment fut progressivement écrite la langue kurde, à l'aide de divers alphabets : arabo-persan, latin, arménien, syriaque, cyrillique – sans compter les apocryphes de quelques faussaires inspirés !
Pour illustrer cette "naissance du kurde écrit", des livres des plus divers : à côté des premiers dîwans poétiques, des évangiles imprimés par des missionnaires, les grammaires des dominicains et des premiers kurdologues, les calendriers et journaux des partis kurdes, des abécédaires, des manuels d'école et des dictionnaires, des publications officielles ou clandestines, car rares furent (et sont encore) les États où le kurde n'est pas une langue interdite, une langue "de contrebande".


C'est une histo…

SYRIE : UN RAPPORT DE l’ONU ALARMANT SUR LA SITUATION DES PAYSANS KURDES

Un haut responsable des Nations Unies, Olivier de Schutter, a dénoncé dans un rapport la condition « inacceptable » faite aux Kurdes de Syrie, après une visite dans ce pays, notamment dans la région de Djézireh où vivent plus de 300 000 kurdes privés de tous droits civiques. « Ils ne peuvent voyager à l’étranger. Ils n’ont pas accès aux emplois publics et sont discriminés pour recevoir des soins ou être éduqués. » a déclaré De Schutter dans une conférence de presse à Damas. Cette région souffre aussi de sécheresse depuis 2005 ce qui a considérablement paupérisé sa population.
Quatre sécheresses consécutives auraient obligé 50 000 familles à fuir leur habitat, la plus sévère étant celle de 2007-2008. Les gouvernorats qui ont le plus souffert sont ceux de Hassaké, Deir ez-Zor et Raqqa. Au total, le rapport estime que 1.3 millions de gens sont touchés, dont 95% dans ces trois régions. 800 000 d’entre eux sont très sérieusement affectés dans leur survie : pour l’essentiel de petits fermi…

Palmier

Parution : Presse et liberté au Kurdistan d'Irak (1991-2004)

Présentation de l'éditeur A la suite de la deuxième Guerre du Golf en 199, les terribles images de l'exode des Kurdes, transmises par les médias internationaux, a finalement rompu le long silence des grandes puissances occidentales et permis la création d'une zone de sécurité dans la nord de l'Irak, destinée à protéger les populations kurdes. À partir de cette date, les Kurdes ont pour la première fois de leur histoire disposé d'un gouvernement et d'un parlement. Les nouvelles lois promulguées par ce dernier ont, d'une part et dans de brefs délais, donné naissance à des centaines de périodiques, fait sans précédent dans l'histoire des Kurdes. D'autre part, l'absence d'expérience étatique, la fragilité politique, la guerre civile, les problèmes économiques, sociaux et le manque crucial de journalistes professionnels ont constitué des obstacles à l'efficacité de l'expression de cette liberté de la presse. Ce livre qui est l'aboutiss…

LES ARABES DE KIRKOUK S’OPPOSENT AU RECENSEMENT

Le 2 septembre, le président de la Région du Kurdistan d’Irak, Massoud Barzani, recevait dans sa capitale d’Erbil le Vice-président des États-Unis, Joe Binden, accompagné de l’ambassadeur James Jeffery, du général commandant les forces américaines en Irak, Lloyd Austin, ainsi que de plusieurs conseillers de la Maison Blanche. Au dîner de réception donnée en l’honneur de la délégation américaine était également présent le Premier ministre kurde Barham Salih.
Massoud Barzani a souhaité exprimer une fois de plus la « gratitude » du peuple irakien et tout particulièrement celle des Kurdes pour le rôle joué par les États-Unis dans la libération de l’Irak. De son côté, Joe Binden a fait part au président kurde des « sentiments d’admiration » qu’éprouvait Barack Obama envers la population du Kurdistan d’Irak.
Mais congratulations respectives mises à part, la rencontre devait surtout porter sur certains points sensibles de la politique irakienne, comme le futur retrait des armées américaines, l…

Oral Literature of Iranian Languages : Kurdish, Pashto, Balochi, Ossetic, Persian and Tadjik

À signaler, bien qu'en anglais, mais c'est un livre important, le XVIIIème volet de A History of Persian Literature, malgré l'imbécillité du titre : Oral Literature of Iranian Language, qui n'est pas le fait des spécialistes de la langue kurde qui y ont contribué mais un choix qui semble bien chauvin de la part des Persans à la tête de ce projet : les littératures kurdes, pastho, baloutches, etc ne serait que des productions "orales", des patois, quoi, alors que le chapitre sur la littérature kurde s'ouvre par sa forme écrite...
Parti-pris absurdement contredit par le contenu, donc, dont voici la table des matières en ce qui concerne la littérature kurde :
CHAPTER 1 : WRITTEN KURDISH LITERATURE (J. Blau) :

1. Introduction.
2. Early Kurdish literature

Gurani literatureThe beginning of Sorani as a literaty languageThe Kurdish press
3. Kudish literature after World War I

In Armenia, 1921-89In Turkey, 1923-57In Iraq, 1919-57Prose literatureIn Iran, 1912-79In Ira…

TV, Radio : iran, arménie, istanbul, nulle part, terre promise, irak, monothéisme, églises d'orient, erri de luca

TV
Dimanche 26 septembre
- à 16h27 sur Histoire : Iran : une puissance dévoilée, documentaire. à 20h55 sur Toute l'histoire : Sur les chemins d'Arménie, Patrick Fiori. Documentaire de S. Basset (2008).
Lundi 27 septembre
à 23h10 sur ARTE : Istanbul était un conte, documentaire de Kamil Taylan (Allemagne, 2010).
Mardi 28 septembre
à 22h 29 sur ARTE : Thema. Istanbul, d'un continent à l'autre. - 22h30 : Istanbul, le grand bazar, documentaire de Viktor Stauder (All./Tur, 2010). - 23h20 : Débat. - 0h25 : Au cœur de la nuit. Fatih Akin et Thea Dorn, documentaire de Peter Scholl & Hanna Leissner (All. 2003).
Jeudi 30 septembre
à 20h40 sur ARTE : Takva, l'homme qui craint Dieu, film d'Özer Kızıltan, 2006. à 22h15 sur ARTE: Partitions ottomanes, documentaire de Yüksel Yavuz (All., 2010).
Vendredi 1er octobre
à 20h40 sur ARTE : Un ciel épicé, film de Tassos Boulmetis (Politiki kouzina, Grèce, 2003). à 22h30 sur Cinémacinéma Club : Nulle part, terre promise, film d'Emmanuel Fink…

Notes d'équinoxe

Du 24 au 26 septembre 2010 à Délémont, festival suisse "Notes d'équinoxe". Cette année, au programme, Dehai Liu & Lingling Yu (luth pipa, Chine) ; Dervish (Folk irlandais) ; Divna (chants liturgiques orthodoxes serbes) ; Ensemble Badakhshan (Pamir - Tadjikistan) ; Erik Marchand - unu daou tri chtar (Bretagne & Balkans ) ; Şivan Perwer (chants, Kurdistan) ; Stéphane Chapuis & Tango Sensations (Tango - Suisse, Vénézuela) ; Stefano Valla & Daniele Scurati (Chants et musique à danser de l'Apennin - Italie).
Site Notes d'Équinoxe.

Radio : églises d'orient, Ibn Arabî

Dimanche 19 septembre à

6 h et 22 h sur France Culture : L'interprétation est un voyage, avec Denis Gril (université de Provence), traducteur du Dévoilement des effets du voyage, Ibn Arabî. Cultures d'islam, A. Meddeb.

"Nous recevons un des éminents spécialistes du grand soufi Muhyî ad-Dîn Ibn ‘Arabî (Murcie, 1165 - Damas, 1240). Nous conversons avec lui autour de sa traduction du Dévoilement des effets du voyage, œuvre où Ibn ‘Arabî nous montre que le texte coranique est porteur d’un sens infini dont l’interprétation constitue un voyage métaphysique, cosmologique, initiatique. En effet, l’herméneutique constitue le modèle même du voyage, puisqu’elle fait passer de la parole ou du symbole à sa compréhension en escaladant les degrés de l’être et en fouillant dans les strates de l’écriture. Le Coran est identifié à celui à qui il est destiné. Chaque lecteur du Livre s’assimile au voyageur. D’abord il s’identifie au prophète de l’islam qui a été transporté de nuit de la Mecqu…

Le paradoxe des médias du Kurdistan irakien

Excellente interview dans Infosud de Farhad Awni Habib, secrétaire général du syndicat des journalistes, qui expose de façon objective et claire le "problème" de la presse au Kurdistan d'Irak, qui peut se résumer comme tel : Une presse libre mais sans vrais journalistes, une constitution qui garantit le droit d'expression mais sans autre moyen de régulation ou de riposte que la surenchère polémique ou les armes. 
Comme beaucoup d'autres secteurs du pays, tout un système à construire en partant de presque rien... Finalement assez exaltant bien que difficile, comme tout le reste de ce proto-État si têtu à faire mieux que survivre : à émerger du néant où on a toujours tenté de le maintenir.

Variante de l'histoire de Kaveh l'Ispahanî

"La fondation d'Ispahan est attribuée par les Persans à Djemchid, l'un des Pichdadiens. D'après le Chah Nameh écrit par Firdouzi, au XIe siècle, ce fut à un forgeron d'Ispahan, nommé Kaveh, que revint la gloire de renverser Zoak, cet abominable tyran qui faisait  panser deux ulcères développés sur ses épaules avec des emplâtres de cervelles humaines. Kaveh, ayant appris que sa fille allait être livrée aux pharmaciens royaux, attacha son tablier de cuir à l'extrémité d'une hampe, rallia les mécontents autour de cet étendard de révolte, chassa l'usurpateur et rétablit Féridoun sur le trône de ses ancêtres. En souvenir de cet exploit, le drapeau du célèbre forgeron fut précieusement conservé et confié à la garde du contingent d'Ispahan. Enrichi de pierres précieuses par tous les successeurs de Féridoun, il devint si lourd et si grand qu'au moment de la conquête arabe il fallait six hommes pour le porter, et que les soldats musulmans s'enrichir…

L'affaire Serdeşt Osman : une conclusion d'enquête qui laisse dubitatif

L'Affaire Serdeşt Osman  qui avait secoué le Kurdistan d'Irak en mai dernier pourrait repartir de plus belle ou s'envaser doucement dans l'oubli après les conclusions de l'enquête officielle, qui incrimine des membres du groupe islamiste kurde terroriste, Ansar Al-Islam, dans le meurtre de cet étudiant qui n'a jamais eu la réputation d'être un militant religieux.
Le Comité de protection des journalistes (CPJ) conteste la vraisemblance de cette version et appelle le gouvernement kurde à mener une enquête fiable et crédible.
Le rapport de police affirme en effet que Serdeşt Osman a été exécuté par Ansar Al-Islam pour s'être refusé à collaborer avec eux, bien qu'il ait eu des liens avec le groupe : "après avoir collecté et analysé différentes informations, nous avons découvert qu'une personne appartenant à Ansar Al-Islam, appelée Hisham Mahmood Ismail, 28 ans, un kurde de Mossoul, mécanicien dans la ville de  Beji, a joué un rôle dans le meurtre…

Konya : Festival international de musique mystique

22 au 26 septembre à Konya : Festival international de musique mystique.

Toumani Diabaté, Hossein Alizadeh, Nirmala Rajasekar, chants de la Tuva, Gamelan d'Indonésie et Bali, les chœurs byzantins, qawwali d'Inde, Chine, etc.

Les Kurdes et l'intrépide effendi de Tauris

"S'il y avait en Perse, comme en Amérique, des expositions de gens gras, le consul de Turquie remporterait à l'unanimité des suffrages la médaille d'honneur ; encore, quel que soit son module, serait-elle au-dessous du mérite de ce fin diplomate, plus apte à lutter avec les animaux de race les plus perfectionnées, élevées dans le comté d'York, qu'avec des hommes.L'effendi, trop rond pour pouvoir prendre ses repas à terre, est obligé de faire transporter à l'avance, dans les maisons où il est invité à dîner, une table profondément creusée dans laquelle il incruste son majestueux abdomen, après s'être excusé auprès des convives de cette infraction aux usages. L'Excellence, disent les uns, n'a jamais trouvé un coursier assez vigoureux pour le charrier en une seule fois ; elle a perdu de vue ses pieds depuis de si longues années, prétendent les autres, qu'elle est heureuse de s'assurer, en se regardant de temps en temps devant un grand …

Reza : Le monde en 22 visages

LE MONDE EN 22 VISAGES


Balade photographique autour de l'installation du photographe Reza du 16 septembre 2010 au 3 janvier 2011, au Parc de la Villette.

Les Kurdes forment un peuple qui se répartit entre plusieurs pays (l’Iran, l’Irak, la Syrie et la Turquie) et réclame depuis longtemps une terre. Ce jour-là, il essayait d’écouter la leçon de son maître, en langue kurde. Mais c’était la guerre. Le bruit des bombardements des soldats iraniens le gênait. « Si nos maisons sont détruites, disait l’instituteur, il nous restera notre langue et notre culture. »Des portraits immenses, dont les yeux vous appellent de loin : les 22 photographies de Reza, exposées en grand format dans le parc de la Villette, présentent des hommes, des femmes et des enfants venus de pays différents, mais dont le point commun est d’avoir été des témoins (ou des otages) de l’Histoire. Affichés sur les murs rouges des folies du parc, ils sont rwandais, afghans, cambodgiens ou chinois, ils ont vécu des tragédies…

Jane Dieulafoy : Une amazone en Orient. Du Caucase à Persépolis, 1881-1882.

Présentation de l'éditeur Jane Dieulafoy est une femme fascinante, étonnante... Tour à tour. Romancière, photographe, journaliste, archéologue, ce n'est pas un hasard de retrouver le récit de ses aventures dans les colonnes de la célèbre revue Le Tour du monde. Partis à la recherche des origines de l'architecture occidentale, Jane et son archéologue de mari Marcel Dieulafoy sillonnent en 1881 les 6000 kilomètres d'une Perse antique qui vit encore à l'heure des Mille et Une Nuits. Des rives de la mer Noire à Ispahan, le présent volume relate les premiers mois d'un périple qui en durera quatorze pendant lesquels l'audacieuse et téméraire Jane prend des notes, des photos, et tient son " Journal ". Tout aussi soucieuse de répertorier les multiples facettes archéologiques, politiques et sociologiques du pays qu'elle traverse, que de vivre pleinement l'aventure trépidante mais aussi dangereuse que lui propose son mari.
Biographie de l'auteur Ju…