Articles

Affichage des articles du janvier, 2004
Cejna qurbanê we pîroz be !

Bon Aïd el kebir !

Merry Aïd al kabir !


Poudre aux yeux

Que les USA aient récemment confirmé qu'ils maintiendraient la présence du Kongra-Gel (PKK) sur leur liste d'organisation terroriste et que le Premier ministre turc Recip Erdogan s'en soit réjoui ne doit pas faire illusion. Sur le terrain du Nord-Irak, les soldats américains côtoient d'assez près les lignes du PKK en fermant tacitement les yeux sur leur présence et n'ont pas du tout l'intention d'ouvrir un second front en Irak. Quant aux Turcs, il y a longtemps que par l'intermédiaire d'Öcalan, peu porté sur l'héroïsme personnel, elle peut diriger le PKK au mieux de ses intérêts. Et le PKK sert en Irak, notamment à élaborer des plate-formes douteuses avec des groupuscules turcmènes payés par Ankara pour protester contre "l'annexionnisme kurde". Le PKK sert au nord de l'Irak au maintien des "forces de pacification turques" sur la frontière turco-irakienne, celles précisément dont le Premier ministre du Gouvernement rég…
Et ça vous étonne ?

Alors que la Turquie, le monde arabe, l'Iran, l'Europe, n'ont cessé de clamer depuis le début de la guerre, qu'il ne faut pas "démembrer l"Irak" et ce en surveillant d'un oeil sévère les Kurdes et la moindre de leurs vélléités d'autonomie-ou-fédéralisme-ou-indépendance (non faut pas le dire), comme prévu, le premier bloc à vouloir se détacher de ce conglomérat mal soudé qu'est "l'Irak", est celui des Chiites. Ni alliés objectifs de la Coalition, ni liés (c'est le moins qu'on puisse dire) à la grande "oumma arabo-musulmane" qui les a toujours persécutés, les Chiites, qui, soudain par la vertu de leur poids numérique se retrouvent majoritaires, commencent à vouloir jouer leur partition, c'est-à-dire imposer leur état musulman (avec leur conception de l'islam qui leur est propre) au nom bien sûr de ce principe : une voix = un vote et qui a la majorité détient le pouvoir. Inutile de cherc…
Conférence

samedi 17 janvier 2004 à 16 heures

Les développements récents de la situation au Kurdistan et en Irak - perspectives

Par Gérard CHALIAND


à l'Institut Kurde de Paris
106 rue Lafayette 75010 Paris, Métro Poissonnière. Entrée libre.


Il paraît que les islamistes gagnent - ou cherchent à gagner ? - du terrain au Kurdistan d'Irak, même en-dehors de leurs fiefs habituels. Ils rencontrent semble-t-il un certains succès parmi les jeunes, et ainsi à Dohouk des pétasses qui ne se veulent plus Kurdes mais musulmanes se baladent entortillées dans des voiles arabes, des crétins décérébrés rêvent d'un grand Etat musulman, tout ça financé par les Saoudi bien sûr. Cela dit, cela fait plus de 10 ans qu'ils essaient d'infiltrer la société kurde, et jusqu'ici les grands partis ont eu au moins le mérite de les tenir en respect. Après le totalitarisme du PKK va-t-on devoir se taper les Islamistes ? D'un décervelage à l'autre?

D'ailleurs le PKK et les Islamistes kurdes ont tant de points communs : même haine de la langue kurde, pour les uns il faut parler turc, pour les autres, forcément il n'y a d'autres langues que l'arabe. Le PKK finira par être plus kémaliste que les Turcs en faisant bê…
CinéTV


Jeudi 8 janvier à 21h sur Cinécinéma auteur

Le Tableau noir, de Samira Makhmalbaf.