Articles

Affichage des articles du décembre, 2003
Rites et sens du solstice d'hiver dans le monde iranien

"L'année indo-iranienne s'organise donc en événements solaires : le solstice d'hiver voit souvent 12 jours critiques où les démons reviennent, réinstaurant le chaos primordial. Au moment où le soleil est à son plus grand déclin, il doit revenir de sa mort et tuer le taureau, ce qu'il fera effectivement au Newroz, à l'équinoxe de printemps. Le solstice d'été annonce bien sûr l'apogée du monde mais déjà l'amorce de son déclin. La création du monde est donc à recommencer tous les ans. Ainsi s'affrontent éternellement les deux dragons."

in La rencontre des dragons

Sur les dragons kurdes : voir ici


Bon Noël à tous

Merry Christmas to everybody

Ji hemû kes : Cejna Nowel xwesh be




"Si de nombreux criminels n'ont pas de rapport immédiat avec le véritable assassin, ils n'en sont pas moins responsables. On peut même penser que le degré de responsabilité augmente au fur et à mesure que l'on s'éloigne de l'homme qui manie l'instrument fatal de ses propres mains." Hannah Arendt.


Sur l’absence de preuves qui posera problème pour charger directement Saddam Hussein des crimes de masse qu’il aura perpétrés, quoi d’étonnant ? Hannah Arendt dans son essai sur Le Totalitarisme et dans Eichmann à Jérusalem avait déjà démontré qu’un Etat totalitaire, multiplie jusqu’à confusion les cercles du pouvoir, les lieux de décision, en fractionnant en autant de segments possibles l’ensemble des gestes, – qui isolément peuvent sembler anodins, comme aiguiller un train – conduisant à l’accomplissement d’un meurtre de masse, faisant en sorte qu’ordres et responsabilités soient à ce point dilués en un vaste nombre d’exécutants et d’instigateurs, qu’il n’y…
Il y a quand même quelques véhémences qui laissent rêveur...

Ainsi cette insistance de certains à vouloir que Saddam Hussein soit jugé par les Nations Unies plutôt que par des Irakiens.

Mais quand le génocide kurde battait son plein, quand les chiites se sont fait massacrés par centaines de mille, ELLES FAISAIENT QUOI LES NATIONS UNIES ?

"Pas d'ingérence, c'est une affaire intérieure irakienne, on ne bouge pas."

Alors quelle est la légitimité des Nations-Unies à juger un homme qu'elle ont couvert et parfois soutenues même dans ses pires boucheries ? Alors même que la plupart des pays membres et surtout ceux du Conseil de Sécurité et même les US devraient être en toute logique jugés pour complicité ?
Pîroz be

Ces Kurdes qui, hier, pour se saluer, se disaient "pîroz be" (félicitations), pour fêter la mort fin du tyran.
Qu'on cesse de gloser sur "l'humiliation arabe". Le déshonneur arabe s'appelle Baathisme. Le déshonneur occidental a été de couvrir les dictatures baathistes au nom de la "laïcité progressiste".

Le déshonneur arabe porte la face de tant de dirigeants actuels au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.
Message de sympathie


Azul (Bonjour),

Une pensée pour vous et pour votre combat. Nous nous réjouissons de la chute du barbare et sa dictature...

Soyez rassurés de notre solidarité, celle du peuple amazigh (berbère).

Nous nous sommes permis de mettre un lien vers votre site sur le nôtre.

Salutations amicales et militantes.


Une pensée au peuple kurde...
Les Peshmergas arrêtent Saddam



***

Friendly sending


Azul (Hello),

Our thinkings for you and your struggle. We enjoy the fall of this Barbarian and his dictature...

Let be sure of our solidarity, the Amazigh (Berber) people's one.

We took the liberty of putting a link to your site from ours.

Friendly and militant greetings.


A thought for Kurds : Peshmergas arrested Saddam



Tamazgha
47, rue Bénard
75014 Paris
Tel : 00 33 1.45.45.72.44. / Fax : 00 33 1.49.81.02.32.
E-mail
Tamazgha



Image
Raté

Pour mieux se cacher, Saddam Hussein s'était déguisé en Karl Marx.




miscalculation

In the aim to be in rest, Saddam Husein was disguised in Karl Marx.

Quatre

Une phrase pareille :
"J'ai vécu en moi-même des expériences authentiques, qui prouvent que les univers sont au nombre de quatre."Sohrawardî.

Saladin et les Kurdes

Conférence-débat

Le samedi 6 décembre à 16h, à l'Institut Kurde de Paris, M. Boris James, de l'université d'Aix-Marseille I présentera son mémoire de maîtrise intitulé :


LA PLACE DES KURDES SOUS LE REGNE DE SALADIN
Perception et dynamique d'un groupe à l'heure des Croisades

Entrée libre au 106 rue Lafayette, 75010 Paris, Métro Poissonnière.