Articles

Affichage des articles du juin, 2003
Hakkari : A propos de ce décor de théâtre aux couleurs kurdes, qui sur dénonciation d'un professeur (le genre à avoir un tas de fumier à la place du cerveau), a provoqué l'ire des représentants de la force publique turque, on peut lire dans l'AFP (jamais en panne d'erreurs et d'inapproximations) que ces trois couleurs, vert, jaune, rouge, sont les couleurs du PKK/KADEK. Or le drapeau kurde a existé bien avant la création du PKK et il existera bien après eux, on peut l'espérer. Ce drapeau aux trois couleurs flottait déjà sur la république kurde de Mahabad en 1946. Quant au PKK il a d'abord pris pour emblème le drapeau rouge avec le marteau et la faucille jaunes dessus. En 1995, abandon des emblèmes du marxisme-léninisme, mais on garde les deux couleurs. Aujourd'hui, que ces couleurs là soient récupérées par le KADEK ne signifient pas qu'elles soient l'émanation du KADEK. D'abord les nationalistes turcs, ultra-dépités de ne pouvoir totalement …

Les Cin rêves du Scribe

Image
LES CINQ REVES DU SCRIBE

de Bahiyyih NAKHJAVANI

Traduit de l'anglais par Christine Le Bœuf

Présentation de l'éditeur
Vers le milieu du XIXe siècle, un scribe, que sa vie de copiste itinérant a mené de pays en pays dans un Moyen-Orient tourmenté, échoue dans une ville aux confins des territoires des Ottomans, des Qâdjârs et des tsars. Il a jusqu'alors fait route en monnayant son art de calligraphe et a jadis servi bien des maîtres, mais le voici parvenu à des frontières nouvelles... Car le papier se fabrique désormais en Occident à l'échelle industrielle, l'ère des scribes s'achève et, avec elle, bien des pratiques artistiques, politiques, économiques... et même amoureuses ! Aussi le Scribe se met-il à rêver de devenir poète à son tour et de découvrir le mystérieux au-delà caché derrière la surface du papier... Précieux et ouvragé comme une miniature persane mais mené au rythme d'un véritable récit d'aventures, ce roman est une bouleversante allégorie évoq…
Le premier ministre turc Abdullah Gül vient d'annoncer que l'autorisation d'émissions télévisées en langue kurde pourrait être finalement refusée, en raison des multiples objections qui sont faites à ce projet de loi au Parlement Turc. Il semble que l'idée, ou le soupçon de l'idée que la langue kurde pourrait devenir un jour la seconde langue nationale de la Turquie épouvante la classe politique et les militaires turcs. Nous rappelons à ce sujet que le français, parlé par quelques milliers de Levantins (catholiques) est une des quatre langues officielles de la Turquie, mais le kurde, au grand jamais, non ! Après tout ils ne sont que quelques dix-quinze millions, non ?

Faut-il que l'identité turque soit si peu fiable, si fragile, pour qu'elle se sente menacée par toutes ces langues, kurde, arménien, arabe, grec, araméen, syriaque, que l'on parlait bien sûr en Anatolie des milliers d'années avant la bataille de Mantzikert qui ouvrit l'Anatolie aux …
Le CAFECS (Carrefour pour une Europe Civique et sociale) et le CIPMF (Centre international Pierre Mendès France), organise un débat

" la Turquie et l'Europe : un débat au coeur de l'identité européenne"

le 20 juin de 9h00 à 12h00 avec Bayrou, Rocard et Thierry Zarcone (chercheur CNRS)

au 18 rue de Varenne, RDC Paris 7ème, métro Sèvres-Babylone ou Rue du Bac

Pour plus de renseignements :

tél : 01 45 49 06 58
fonda@wanadoo.fr
Iran, terre d'accueil.

La dernière de l'ayatollah Khamenei (lLe guide suprême d'Iran) à propos de l'agitation politique à laquelle il doit faire face : vitupérer contre les "mercenaires à la solde de l'ennemi".

Parce que les mercenaires du hezbollah libanais que l'Iran emploie comme tontons macoute ne comptent pas, eux. C'est-à-dire qu'ils ne sont pas à la solde de l'ennemi, eux, mais à celle des bénins mollahs ; ça change tout, donc.


'Stupidity, however, is not necessarily a inherent trait.' Albert Rosenfield.

Hurufisme

Image
Enis Alkan, un étudiant kurde en Turquie a été renvoyé de l'université d'Erzurum parce que la forme de sa signature constituait un acte de propagande pour la "kurdité" (kürtçülük" en turc).

Voici l'acte du délit :

Pour ceux qui savent le kurde et veulent en lire plus, allez sur Kerkuk-kurdistan

Ceux qui ne savent pas le kurde et voudraient bien savoir en quoi cette signature est une incitation à la "kurdité" pourront toujours se consoler en se disant que les kurdophones cherchent aussi.


'Stupidity, however, is not necessarily a inherent trait.' Albert Rosenfield.