Articles

Affichage des articles du avril, 2003
Radio

Sur France Culture, samedi 3 mai à 8 h : Les vivants et les dieux, chants sacrés de l'église syriaque. Avec Nouri Iskandar, maître de choeur de l'église d'Alep. M. Cazenave.
Image

'Mache dich mein herze rein…'

Une douzaine de membres des Forces Spéciales Turques a été arrêtée par les Américains au Kurdistan d'Irak alors que déguisés en civils et se dissimulant dans un convoi humanitaire ils s'apprêtaient à se rendre à Kirkouk, histoire sans doute de faire le coup de feu, afin qu'alertée par la menace "intolérable" encourue par ses compatriotes turkmènes, la Turquie ait enfin un bon prétexte pour venir "rétablir l'ordre à Kirkouk". Sentencieux, le commandant américain responsable de leur arrestation, a expliqué que ces barbouzes n'étaient sans doute venus ici avec un "coeur pur". Ils ont pour finir été renvoyés en Turquie. On attend les explications d'Abdullah Gül et consort.


'Stupidity, however, is not necessarily a inherent trait.' Albert Rosenfield.
Image
Image
La Pluie d'oiseaux, courrier d'avril

Rôle de composition

C'est le conseiller médical de Sadam qui convoque tous les sosies :

- J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle pour vous ! La bonne c'est
qu'il est toujours en vie !

- Ahhhh ! et la mauvaise ?

- Il a perdu un bras.....
Image
Puisque la musique adoucit les moeurs, allez faire un petit tour du côté de la musique turque avec ses plus grands représentants :

Exode massif de réfugiés à la frontière turque

Des centaines de faucons (les vrais, pas les militaires) se sont réfugiés au-delà de la frontière turque, pour échapper à la connerie bruyante et nuisible de l'humanité.

Pourvu qu'Abdullah Gul, le ministre turc des Affaires Etrangères, ne prenne pas prétexte de cette invasion massive pour "sécuriser" les frontières turques qu'à Mossoul.
Une dépêche Reuters de Khaled Yacoub Oweis de Bagdad : "- Des centaines d'Irakiens ont pris d'assaut le QG des services de renseignement militaires à Bagdad où ils ont entrepris de creuser le sol pour mettre au jour des cachots, à la recherche de leurs proches disparus sous le régime de Saddam Hussein.A l'aide de pelles ou de burins, des parents ou amis de détenus ont attaqué le sol de béton. Mais alors que des voix s'élevaient du sous-sol, les outils ont rencontré des plaques de métal et le désespoir s'est répandu parmi la foule. "J'ai peur qu'ils meurent", criait un homme."Où sont donc les Américains?" lançait un autre dans le raclement des bêches contre l'acier. Le complexe autrefois redouté, qui s'étale dans le quartier de Kadhimiah dans le nord-ouest de la capitale, abrite un vaste réseau de cellules dont les entrées seraient dissimulées en dehors du QG, dans des maisons d'apparence banale. (...) Certains ont brandi…
Selon Donald Rumsfeld, Saddam Hussein Hitler, Staline, Lénine, Ceaucescu, sont des "dictateurs brutaux ratés". Qu'est-ce que ça aurait été s'ils avaient réussi !
Image
Entendu Christine Desroches-Noblecourt, l'Egyptologue, expliquer la brutalité des Irakiens par le fait qu'ils descendent des Assyriens. "Ce sont des durs." Lol ! ça va faire plaisir aux Assyro-Chaldéens !

Le KADEK au secours des Turkmènes

Le dernier grand souci du KADEK : les minorités turkmènes de Mossoul et Kirkouk. Il ne faut pas que leurs "frères kurdes" d'Irak s'allient avec ces méchants Américains pour se saisir des villes de Kirkouk et de Mossoul, villes "turques". A part ça, le KADEK, jamais ! au grand jamais ! ne saurait être la simple voix du collaborationnisme pro-turc, vous pensez bien...


'Stupidity, however, is not necessarily a inherent trait.' Albert Rosenfield.
Une grosse "mistake"

Un tir "ami" des Américains a tué 18 Kurdes, en a blessé 45 dont Wacih Barzani, le chef des forces spéciales du PDK, qui est semble-t-il sérieusement touché puisqu'il a été évacué en Allemagne. Il y en a qui ont une chance de Kurde, hein ?

Philippe Seguin, sur France Culture, a dit tout à l'heure que déjà, pendant la Seconde Guerre Mondiale, dans sa Tunisie natale, les gens espéraient à chaque bombardement, que ce fussent des Anglais et non des Américains, parce que la RAF volait bas, prenait plus de risques donc, mais faisaient moins de dégâts "collatéraux". Alors que les Américains choisissaient l'option sûre, "en haut" et compensaient par une masse de bombes.

Enfin, Dieu protège les Kurdes des Saddamiens et des Américains...


Le nombre de gens qui auront appris à dire peshmerga en dix jours...
Il est beau le héros

Message de Saddam aux Kurdes : (extraits)

"Je vous conseille de ne rien précipiter que vous pourriez regretter (sinon je sors mon butagaz ?). Comme vous le savez, ce commandement et l'Etat qui mènent la confrontation avec les envahisseurs vont rester en place". Parce que Saddam, lui, n'a pas l'intention de s'incruster...

"A notre avis, chaque patriote honorable doit combattre aux côtés de son pays, de son peuple, de son commandement et de son Etat, s'il fait face à une agression étrangère". Apparemment les soldats irakiens qui désertent et gagnent les lignes kurdes ne sont pas de cet avis.

"(...)depuis assez longtemps nous avons constaté que vous courtisez les Etats-Unis et les sionistes"... Mais, ce flirt est entré dans une phase dangereuse (...) qui s'est transformée en invitation aux troupes américaines (...) et a conduit à l'ouverture du front nord contre le peuple et l'armée irakiens". "C'…
On en a la larme à l'oeil

Saddam Hussein, dans un communiqué tout à fait pathétique et qui va droit au coeur de tout le monde, a appelé les Kurdes à ne pas "se joindre aux envahisseurs."


'Stupidity, however, is not necessarily a inherent trait.' Albert Rosenfield.
Radio

Dimanche 6 avril sur France Culture à 22h40 : ACR- Clandestin, mon semblable, mon frère. un documentaire sur les Kurdes d'Irak, de Yann Perreau et Thomas Dutter.

Vendredi 11 avril sur france Culture à 21h30 : Culture d'islam. Sohrawardî, le maître de l'Ishrâq. Aevc Christian Jambet, par A. Meddeb.
Dans le Télérama de cette semaine, interview d'Orhan Pamuk sur la guerre et plus particulièrement la question kurde en Turquie.

Auto-dissolution du KADEK

Cette nuit, le KADEK et son inestimable Conseil de Présidence a décidé de s'auto-dissoudre, "afin de laisser les Kurdes de Turquie mettre en place un vrai parti politique et démocratique".

Pour en savoir plus, cliquez