Articles

Affichage des articles du septembre, 2002
A l'Institut Kurde de Paris - 106 rue La Fayette 75010 Paris
M° Poissonnière, Gare du Nord, Gare de l'Est (Bus : 26, 49, 43, 32)


"Kurdistan : terre des dieux et des princes"



Exposition du 28 septembre au 12 octobre 2002 : lundi au vendredi de 9h30 à 18h30 - samedi de 14h00 à 18h00

Exposition de photographies de Roxane

Semaine du cinéma kurde au MK2 Hautefeuille.

7 rue Hautefeuille 75006 Paris.

• Mardi 1er octobre, à 20h30, Projection de « Vive la mariée » de Hiner Salem, suivie d’un débat « Le cinéma kurde aujourd’hui » avec Hiner Salem, Saad Salman, réalisateur de « Baghdad on/off », Kendal Nezan, président de l’Institut kurde de Paris.

• Mercredi 2 octobre : 11h15, « Passeurs de rêves » de Hiner Salem.

• Jeudi 3 octobre : 11h15, « Un temps pour l’ivresse des chevaux » de Bahman Gohbadi.

• Vendredi 4 octobre : 11h15, « Yol » (Palme d’Or au festival de Cannes en 1982) de Yilmaz Güney.

• Samedi 5 octobre : 11h15, « Le Troupeau » de Yilmaz Güney.

• Dimanche 6 octobre : 11h15, « Le Mur » de Yilmaz Güney.

• Lundi 7 octobre : 11h15, « Aller vers le soleil » de Yesim Ustaoglu.

• Mardi 8 octobre : 11h15 « Le vent nous emportera » de Abbas Kiorastami.
A l'occasion de la parution de son livre Les chroniqueurs syriaques Ephrem-Isa Yousif donnera deux conférences :

Le mercredi 16 octobre à 18h30 au Centre culturel d'Egypte, 111 Boulevard Saint-Michel, 75005 Paris.

Le mardi 22 octobre à 19 h au Centre culturel arabe syrien, 12 avenue de Tourville, 75007 Paris.


L’auteur nous raconte l’épopée des chroniqueurs syriaques, qui du IIIe au XIVe siècle, nous retracèrent l’histoire des événements civils et religieux de l’Orient. Ils réalisèrent des annales, des histoires locales, des chroniques, des chronographies. Ils furent les contemporains de grands moments de civilisation et nous laissèrent des documents de première importance. Ils jetèrent sur l’univers un autre regard que les historiens latins, grecs, arabes, mongols. Sans leur onze chroniques, nous aurions une vue incomplète de l’Histoire.

Ephrem-Isa YOUSIF est originaire de Sanate, un village assyro-chaldéen situé au nord de l’Irak. Il a commencé ses études à Mossoul et les a pours…

Élections en Turquie : le Sud-Est privé de ses leaders

La Commission Suprême des Élections en Turquie (YSK) a prononcé le 20 septembre contre quatre candidats une interdiction de se présenter aux prochaines élections du 3 novembre, ceci malgré les récentes réformes votées par le Parlement turc en août dernier pour mettre la législation du pays en conformité avec les critères de Copenhague.

Parmi eux, Murat Bozlak, Président du HADEP, qui se présentait en tête de liste à Diyarbakir et Akin Birdal, Président du SDP et ancien Président de l'Association turque des droits de l'homme, qui se présentait en tête de liste à Mersin. Akin Birdal s'est toujours battu pour promouvoir la paix dans les régions kurdes, ce qui lui a valu de subir une tentative d'assassinat en 1998, dont il n'a réchappé que par miracle et grièvement blessé après avoir reçu plusieurs balles. Murat Bozlak a également été pris pour cible dans le passé.

Akin Birdal et Murat Bozlak sont pourtant connus en Turquie pour leurs discours pacifistes et leurs prises …
Qui a dit que l'araméen était une langue morte ?

La star hollywoodienne Mel Gibson a l'intention de réaliser un film sur les douze dernières heures de la vie du Christ, entièrement joué dans des langues mortes, latin et araméen. (source AFP). "Gibson, un fervent catholique qui a intitulé son film "Passion", a déclaré que filmer dans des langues mortes donnera une plus grande authenticité." De fait, l'araméen était la langue la plus répandue au Moyen-Orient, avant la conquête arabe, et c'était la langue parlée en Palestine au temps du Christ.

Rappelons tout de même que cette langue n'est que quasi-morte, puisqu'elle continue d'être parlée par des populations chrétiennes de Mésopotamie, notamment au Kurdistan d'Irak.

Disponible à présent sur Internet (roman on line en turc) :


APO'NUN AYETLERI


de

Selim ÇÜRÜKKAYA
"Kurdistan : terre des dieux et des princes" : Vernissage et présentation le samedi 28 septembre à 17 h



A l'Institut Kurde de Paris - 106 rue La Fayette 75010 Paris
M° Poissonnière, Gare du Nord, Gare de l'Est (Bus : 26, 49, 43, 32)

Exposition du 28 septembre au 12 octobre 2002 : lundi au vendredi de 9h30 à 18h30 - samedi de 14h00 à 18h00
Image
Rectificatif (bis)

L'exposition photographique de Roxane qui aura lieu à l'Institut Kurde de Paris le 28 septembre est annoncée partout comme étant la mienne ET celle de Roxane .

Je tiens donc à préciser : les photographies qui seront exposées sous le titre "Kurdistan, terre des dieux et des princes" ont été prises par ROXANE toute seule, de façon totalement individuelle (moi je me reposais à l'ombre). Je n'ai donc pas lieu de figurer comme collaboratrice de l'exposition.

Allez on souffle et on reprend :

Mem et Zin a été traduit en français par Sandrine Alexie ET Akif Hasan, de façon totalement conjointe , et l'exposition de Roxane c'est le travail de Roxane toute seule.

Concerts :

11 septembre à 20h 30 : au Palais de l'Unesco 7, place de Fontenoy (7ème arr.) ; Métro / accès : Ségur, Cambronne.

Orchestre pour la Paix, Renaud Garcia-Fons, Miguel-Angel Estrella, Concert classique
Dates et horaires : le 11/09/2002 à 20h30

Mozart (Symphonie n° 35 KV "Haffner"); Beethoven (Coriolan, ouverture op. 62); Garcia Fons (Pilgrim Suite); et Elahi (Improvisation dans le mode Shah Hosseyni/Pièces de danse).

15 septembre à 15 h : Concert de musique kurde de Sivan Perwer à la fête de l’Humanité au Village du Monde.

20-21-23 septembre : tournée en Suisse : Genève, Delémont, Berne : Mamê Alan de Miço Kendes et le groupe Alondan, de musique kurde.